Les chiffres de Cnova (Casino) que dévoile le document déposé auprès de la SEC cette nuit

|

Le document déposé cette nuit auprès de la SEC, autorité boursière américaine, nous en apprend davantage sur la future entité e-commerce conjointe de Casino, de CBD, Via Varejo et les actionnaires fondateurs de Nova Pontocom Cnova. Des chiffres et des prévisions en tête !

Jean-Charles Naouri marche à pas forcé vers l'IPO des activités e-commerce de Casino et de son partenaire brésilien.
Jean-Charles Naouri marche à pas forcé vers l'IPO des activités e-commerce de Casino et de son partenaire brésilien.© DR

Avec Jean-Charles Naouri, les affaires ne trainent pas ! Quelques semaines après avoir annoncé son intention de constituer une entité autour des activités e-commerce de Casino avec son partenaire brésilien, le document officiel d’inscription auprès des autorités boursières américaines a été déposé cette nuit. Une procédure nécessaire pour procéder à l’IPO et qui en dévoile un peu davantage sur les contours de la future entreprise cotée et les chiffres des différentes entités concernées.

Le chiffre d’affaires global déclaré du futur Cnova (incluant la market place) est de 3,56 milliards d’euros, soit une hausse de 21% en un an. En excluant la place de marché, le total des ventes s’élève à 2,9 milliards d’euros. La France (Cdiscount) enregistre un chiffre d’affaires de 1,42 milliard, avec une hausse de 10,6%, et le Brésil 1,48 milliard, soit +8,4%. Selon le document déposé auprès de la SEC, la marge opérationnelle est de 0,8%, soit 23 millions d’euros, et un Ebitda de 50,8 millions.

Par ailleurs, le groupe précise que Cdiscount occupe une part de marché de 20 à 35% en France dans la plupart des catégories de produits, tandis que Nova Pontocom est plus précis avec une part de marché de 16,7%. L’objectif est de faire croître la part des ventes via la place de marché, beaucoup plus profitable que les ventes directes.

On en apprend également davantage sur la répartition entre les catégories de produits de Cnova qui se répartissent de la manière suivante pour les trois principales catégories: électronique grand public (31,9%) ; appareils domestiques (25,4%) ; ordinateurs (15,9%). Concernant les synergies tant attendues, peu de pistes évoquées en revanche… Le document fait état le partage de bonnes pratiques IT, de ventes croisées et d’achats d’énergie.

Concernant la valorisation, elle tournerait autour d’une fois, une fois et demie les ventes pressenties pour 2015, soit entre 4 et 6 milliards d’euros. Cdiscount prévoyant un chiffre d’affaires dépassant les 2 milliards d’euros et 2,6 milliards pour Nova.

Les différentes valorisations des principales valeurs de l'e-commerce:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message