Les cinq innovations d’Amazon Fresh, le supermarché new retail de Jeff Bezos

|

L’e-commerçant vient d’ouvrir à quelques clients VIP son premier supermarché Amazon Fresh en banlieue de Los Angeles. Si l’offre reste assez classique, le point de vente dispose de nombreuses innovations, notamment le chariot connecté Dash Cart. Tour d'horizon.  

Amazon Fresh Woodland Hills (5)

Après les concepts Go, Go Grocery, 4-Star et Books, l’e-commerçant dévoile son cinquième concept retail : Amazon Fresh. Et comme pour tous les autres, le géant de Seattle y a ajouté une multitude d’innovations. Le supermarché de 3 200m² qui vient d’ouvrir pour quelques clients triés sur le volet pour le moment à Woodland Hills, en Californie près de Los Angeles, pourrait être comparé au concept d’Alibaba, HippoFresh, car le magasin sert autant pour des achats classiques que web et toute son organisation a été pensé pour l’omnicanalité. Selon la presse américaine, Amazon prévoit d’autres déjà trois autres ouvertures dans la région de Los Angeles et trois autres près de Chicago. L’e-commerçant n’a pas confirmé cette information.

1- Le chariot connecté Dash Cart

C’est certainement l’innovation la plus visible du magasin : le chariot connecté. Dash Cart permet aux clients de gérer le scan des produits au fil de leurs achats. Le tout sans effort à fournir puisque que les articles sont détectés par la caméra et les balances inclus dans le chariot. Seules les références sans code barre sont à ajouter manuelle. L’étape du paiement est tout aussi fluide et se rapproche de celle d’Amazon Go. Il suffit de sortir par une ligne dédiée. Comme le client a dû utiliser l’application mobile pour démarrer ses courses avec le chariot, sa carte bancaire est déjà enregistrée et le prélèvement se fera automatiquement. Les premières images laissent supposer en revanche que le chariot ne quitte pas le magasin. Reste donc à porter les courses jusqu’à la voiture… C’est peut-être pour cela que la contenance du panier reste assez compacte.

2- La commande vocale Alexa pour guider les clients

Pour renseigner les clients sur où se trouve les produits ou pour savoir quels vins s’accordent avec un poulet, Amazon propose de passer par son assistant vocal, Alexa. Les enceintes connectées dotées d’un écran répondent aux diverses demandent des clients. Peut-être l’équipement qui semble le plus gadget du magasin.

 

3- Un espace pour récupérer les colis et les retourner

Au-delà d’être un point de retrait pour les commandes alimentaires, Amazon utilise également son magasin comme un point de retrait des colis non alimentaire. Un casier a notamment été installé en plus d’un comptoir. Ce dernier prend également en charge le retour des colis, sans obligation d’emballer les colis. Le tout dans le respect des normes sanitaires.

4- Un dark store pour préparer les commandes web
Les photos ne le montrent pas mais l’information avait fuité dans la presse américaine. Amazon a automatisé une partie de réserve avec une solution de Dematic pour la préparation des commandes e-commerce. Cet équipement doit permettre de baisser les coûts de l’opération, qui sont plus élevés en point de vente qu’en entrepôt. Il servira de 6h à 2h du matin.

L’objectif consiste à accélérer sur les délais de livraison. Ainsi, la promesse client pour les abonnés à Prime est de mettre à disposition en magasin ou de livrer gratuitement les clients dans la journée. On voit d’ailleurs sur les photos des emplacements de parking devant le magasin réservés pour la récupération des courses. Les Américains deviendraient-ils aussi fans du drive que les Français ?

5- La composition de l’offre et la personnalisation des promotions

L’innovation est invisible mais on imagine bien que les algorithmes d’Amazon tournent à plein régime pour définir quelle est la meilleure offre à avoir en magasin et quelles promotions poussées aux clients selon leur profil. Sur une image, on voit d’ailleurs que la caisse classique dispose d’un lecteur pour que le client scanne le QR Code de l’application, certainement pour payer mais aussi capter par la même des données.

L’e-commerçant met l’accent dans sa communication sur les prix bas avec des marques nationales et des marques propres (Fresh, Happy Belly, ou 365 Whole food market)  et des produits frais. Le client peut d’ailleurs commander sur son smartphone des produits à l’espace trad et passer les récupérer après, sans avoir à faire la queue. Des cuisines sont installées pour proposer de la restauration mais les premières images ne montrent pas pour autant d’espace pour manger dans le magasin comme on peut le voir chez HippoFresh, Carulla Smart Market ou Eataly.

Découvrez la vidéo de présentation de cette nouvelle enseigne : 

 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message