Les consommateurs prennent le pli des sacs de caisse réutilisables

|

Une étude inédite pilotée par Eco-Emballages et dont LSA dévoile les résultats, montre que les clients des magasins alimentaires disent se passer plutôt bien des sacs de caisse jetables. Même dans les magasins où ils ont le choix.

L'étude, réalisée par Tns Sofrès pour le compte d'Eco-Emballages s'appuie sur 1 981 interviews de consommateurs interrogés en sortie de caisse, dans 40 magasins appartenant à 5 enseignes (Leclerc, Système U, Auchan, Cora, Intermarché). Les entretiens ont été réalisés entre le 4 et le 25 mai.
Sans surprise, 68 % des clients des magasins qui ont banni les sacs de caisse jetables depuis plus de deux ans (essentiellement des centres Leclerc, ndlr) utilisent « à chaque fois ou presque », un sac réutilisable vendu par le magasin. Les 32 % restants utilisent d'autres types de contenants pour emporter leurs achats (cabas à roulettes, sacs à dos, cartons...).
Dans les magasins qui ont supprimé les sacs depuis moins de un an, les clients, par force, ont vite pris le pli. Ils sont déjà 63 % à se munir systématiquement du sac réutilisable vendu par l'enseigne quand ils font leurs courses. Plus surprenant, l'enquête montre qu'il existe un vivier de clients prêt à se passer des sacs jetables. 38 % des sondés déclarent en effet utiliser « à chaque fois ou presque » un sac réutilisable dans les magasins qui distribuent encore des sacs jetables en sortie de caisse.
L'autre grand enseignement de l'enquête porte sur le nombre de réutilisations des sacs. Quelles que soient les typologies de magasins (sans sac jetable depuis deux ans, depuis moins de un an ou qui en distribuent toujours), les sacs servent en moyenne entre 30 et 50 fois. Et peut-être plus. Car dans près d'un cas sur deux, les clients déclarent aussi utiliser les sacs à d'autres occasions que les courses alimentaires (transport de documents, de vêtements...).
Une fois usés, les sacs finissent le plus souvent par être rendus au magasin qui les a distribué (entre 24 % et 65 % des cas). Leur restitution est encouragée par les enseignes qui les échangent gratuitement contre un contenant neuf. Un pourcentage de sacs non négligeable (entre 21 % et 60 %) est jeté ou finit comme sac poubelle.

Olivier Bitoun

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter