Marchés

Les cosmétiques désordonnés

|

Les résultats sont disparates, mais tout ne brille plus dans l'univers des soins beauté. Le maquillage s'essouffle sur certains segments, tandis que les soins ont repris du poil de la bête.

Jusque-là peu touché, le marché des soins subit les effets négatifs du contexte économique. Inutile de se voiler la face : en GMS, le

LES TENDANCES

  • Le Nail Art qui en multipliant les effets et les motifs sur les ongles, développe les ventes.
  • Les hydratants corps sont la catégorie des soins qui progresse le plus.
  • Le recrutement des clients de la parapharmacie en se plaçant sur ses marchés leaders, comme les soins post-grossesse.

maquillage est touché par la baisse du pouvoir d'achat. Du moins en 2012. Derrière le succès des enseignes de bas coûts, comme Kiko ou des MDD en sélectif, les grandes surfaces peinent à attirer les clientes. Alors qu'elles pourraient représenter sur ce segment la solution de l'accessibilité, il n'en est rien... Elles n'arrivent pas encore à proposer l'univers adéquat et ses rivales en profitent. À fin août, le marché était à - 1,7% chez Monoprix, en valeur.

 

Les ongles toujours en tête

 

Certes, en hypers, il figurait à + 3%. Mais il faut y voir pour une part l'effet mécanique du référencement de Rimmel qui débarque dans

LES DATES

  • MARS 2013 Interdiction totale des tests sur les animaux en Europe, sur les matières premières.
  • JUILLET 2013 Mise en place totale du nouveau règlement cosmétique, avec, notamment engagement de la responsabilité du distributeur.
  • AVRIL 2013 Ouverture du site de vente en ligne de L'Oréal-Paris, pour se rapprocher des clientes fidèles, et non pour recruter, selon la marque.

toutes les enseignes. Et qui fait d'ailleurs partie des quelques marques qui tirent leur épingle du jeu, tout comme Bourjois, à + 7%. Cette dernière, propriété du groupe Chanel, mise toujours autant sur les ongles, « qui sont le fer de lance du maquillage », selon Chantal Landry, directrice marketing de la marque. Le segment est en croissance de 6,4% en volume ! Surtout grâce à la tendance du Nail Art, pour lequel Bourjois veut devenir une référence, qui bénéficie de l'engouement des fashionistas. C'est définitivement la tendance qui tire le marché. Les ongles font bien mieux que le maquillage des lèvres, qui régresse de 7,8%... Tout comme celui du visage, dont le chiffre d'affaires diminue de quasiment 2%. Avec les ongles, seuls les yeux restent verts, autour de 1% de croissance.

 

Les hydratants corps, stars du marché

 

Du côté des soins, en revanche, tout va beaucoup mieux. Si 2011 et début 2012 n'avaient pas été au beau fixe, les marques ont relevé

LES CHIFFRES

  • 1,55 Mrd € Le chiffre d'affaires du rayon
  • + 1,2% L'évolution en valeur
  • + 0,7% L'évolution en volume

Données en CAM à fin juin 2013 et évolution vs 2012. Source : Iri

la tête sur les douze derniers mois. Les soins du visage, par exemple, progressent de plus de 3% en valeur et en volume. Notamment tirés par les soins spécifiques du visage, dont le chiffre d'affaires explose, à + 54,1% ! Pour ce qui est du corps, il reste stable. Pourquoi ? Les amincissants, en chute de 13,4%, tirent les résultats vers le bas. Ils ont bénéficié de beaucoup moins d'innovations cette année... Alors que de leur côté, les hydratants corps, plus gros segments des soins du corps, décuplent le secteur avec une croissance de 13%. « Ils sont "le" poids lourds de l'univers, décrit Delphine Viguier, directrice générale de Lascad, et c'est aussi le seul segment en croissance. » Et encore, avec 33,6% de pénétration, il promet encore beaucoup de choses si l'on compare aux soins du visage, qui culmine pour leur part à 47,9%. Pour ce faire : attirer des consommateurs d'autres circuit de distribution, comme la parapharmacie. C'est ce que veut faire, par exemple, Mixa, en se lançant sur la niche des produits post-grossesse. « Un gros business en parapharmacie », avoue Delphine Viguier. À noter également, les solaires, qui, enfin, ont pu profiter d'un été ensoleillé : ils progressent de 13,3%.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message