Les coulisses de l'Espace emploi de Carrefour

|

Les 7 000 recrutements en CDI et les 5 000 alternants vont passer par là. Avec son Espace emploi, l'un des premiers employeurs de France fait le tri parmi un million de CV par an. Il gère la mobilité interne et suit la réorganisation des sièges.

L'ESPACE EMPLOI EN CHIFFRES

2007 La date de la création du centre de recrutement

60 recruteurs
50 000 embauches passées par ce centre à fin 2013
1 million de CV traités par an
200 000 contacts téléphoniques
1 400 partenaires régionaux
300 personnes repositionnées en interne
120 métiers chez Carrefour

Source : LSA

Une hôtesse de caisse qui s'en va ? Des renforts étudiants à trouver en toute urgence pour les pics d'activité ? Un manager en relations presse qui a envie de bouger ? Pour répondre aux besoins en recrutement de 220 magasins et 110 000 salariés, Carrefour s'est offert en 2007 un Espace emploi à lui tout seul, porte d'Italie à Paris. D'abord dédié aux hypers, il s'est ouvert depuis 2010 à toutes les branches du groupe. Moult entreprises ont fait le déplacement pour ce qu'elles considèrent comme un exemple en termes de recrutement : une gestion prévisionnelle et décentralisée des embauches regroupée dans un seul endroit.

Renault, Veolia, mais aussi Monoprix, avec son tout nouveau centre de recrutement inauguré à Montreuil (93) en début d'année, La Passerelle, s'en sont inspirés. Monoprix a investi 100 000 € dans ce projet-là, qui emploie aujourd'hui une quinzaine de salariés permanents. « Les recrutements sont toujours faits à la va-vite en magasins, surtout en région parisienne où le turnover est important, constate Patricia Virfolet, déléguée CFDT de l'enseigne. Chaque fois qu'un poste se libère en magasin, il est d'abord ouvert aux salariés de Monoprix pendant une semaine avant d'être transmis à La Passerelle. » Cas typique : si un directeur de magasin ne trouve pas un boucher ou un poissonnier, toujours une denrée rare dans la grande distribution, il peut s'adresser à ce centre de recrutement.

 

Tour de contrôle

 

Regrouper toutes les candidatures sur un même lieu pour gagner du temps en magasin et favoriser la mobilité interne, c'est aussi l'objectif quotidien de la soixantaine de recruteurs de l'Espace emploi de Carrefour. Au sein de cette véritable tour de contrôle, ils répondent aux besoins de l'ensemble des enseignes du groupe (drive, supply chain, Promocash, hypers, supers et branche proximité), à l'exception des franchisés et locataires-gérants. « Il y a quelques années, nous avions tendance à ne pas suffisamment anticiper les embauches. Au vu du nombre de magasins, il faut donc pouvoir être garant d'une certaine uniformité du traitement des candidatures », remarque Thierry Roger, patron depuis juillet dernier d'Espace emploi, et chez Carrefour depuis seize ans. Car les chemins empruntés par les candidats varient. « Dans un hyper nous pourvoyons les postes de directeur de magasin grâce à la mobilité interne, à hauteur de 90%. Dans les supermarchés, ce chiffre est de 30% », précise-t-il.

Charlotte Corbière, responsable recrutement pour la région Rhône-Alpes, supervise 30 hypers. Régulièrement, elle appelle tous les responsables RH de la région pour s'enquérir de leurs besoins. Elle organise des sessions sur place, après avoir effectué une présélection à distance par webcam. Elle se déplace aussi en magasins pour assurer des formations aux salariés chargés de recruter. Chaque détail compte. « Il faut nous assurer de savoir comment vont venir les futurs embauchés, selon si le site est bien desservi par les transports en commun et en fonction des horaires. » D'où l'utilité de s'appuyer aussi sur les missions locales qui se font le relais des candidats sur place.

Dans un hyper, nous pourvoyons les postes de directeur en interne, à hauteur de 90%. Dans les supers, ce chiffre est de 30%. Avec l’Espace emploi, nous industrialisons le processus tout en ayant une vision globale des embauches.

Thierry Roger, directeur de l’Espace emploi

Gros chantiers

 

Chaque année, la soixantaine de recruteurs du centre, qui se partagent entre cinq régions, voient passer... un million de CV ! « Un million de CV, c'est à la fois un million de candidats et potentiels futurs collaborateurs, mais aussi un million de consommateurs. Il est donc important de traiter chaque candidature », note Thierry Roger. Triés, ils sont archivés dans une CVthèque. L'une des difficultés consiste à anticiper. « Le plus souvent, pour les employés, nous avons l'information quatre à cinq mois à l'avance », poursuit le responsable.

Cette année, l'Espace emploi traitera plusieurs gros chantiers : le déménagement des troupes d'Évry et des Ulis à Massy (91) en septembre, l'ouverture d'un hyper à Villeneuve-la-Garenne (92) en région parisienne, une forte demande des drives qui mobilisent une dizaine de recruteurs. La mobilité interne ne suffit pas et la chasse fait partie des missions de l'Espace emploi, notamment pour les profils rares. « Nous pouvons avoir besoin d'un ingénieur chimiste ou d'un pharmacien », précise Thierry Roger. Une trentaine de métiers reviennent le plus souvent : hôtes(ses) de caisse, métiers de bouche, directeurs marketing, managers de rayon...

À l'heure où les réseaux sociaux professionnels sont devenus incontournables et au moment où l'enseigne lance une application mobile unique, Carrefour a aussi eu besoin d'un lieu emblématique pour mener à bien sa politique de l'emploi.

MULTIBRANCHE

D’abord réservé aux hypermarchés, le centre de recrutement, porte d’Italie à Paris, centralise depuis 2010 les quelque 12 000 embauches réalisées chaque année dans toutes les branches du groupe, du drive à la supply chain.

CONNECTÉ

Lorsque le candidat est loin géographiquement, l’entretien de recrutement se déroule via une webcam. C’est une manière d’être réactif, notamment lorsque l’Espace emploi travaille avec des missions locales et Pôle Emploi.

RÉGIONAL

La gestion des recrutements est répartie entre cinq régions, Carrefour raisonnant en termes de bassin d’emploi. Au total, ce sont un million de CV par an qui transitent par le centre parisien.

SÉLECTIF

La soixantaine de salariés de l’Espace emploi de Carrefour trient les CV, procèdent à une première sélection, réalisent les entretiens, avant de placer les candidats dans les postes.

À L’ÉCOUTE

Aux candidatures spontanées et à la chasse pour certains profils s’ajoutent les candidatures en interne, toujours privilégiées au premier abord.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2302

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres