Les craintes de fermetures provoquent des grèves dans 3 entrepôts d’Ikea France

|

La dégradation des conditions de travail et l’incertitude sur l’avenir de deux entrepôts a entraîné un mouvement social chez le leader de l’ameublement en France.

3 des 4 entrepôts français d'Ikea ont connu des grèves le 23 mai
3 des 4 entrepôts français d'Ikea ont connu des grèves le 23 mai© © SNC LAVALIN - Ikea

La journée du 23 mai a été marquée par des grèves dans trois des quatre entrepôts d’Ikea France. « Le mouvement initial concerne les salaires mais aussi la sauvegarde de nos emplois, en particulier sur les sites de Metz (Moselle) et Châtres (Seine-et-Marne), qui risquent d'être affectés par une restructuration de la branche distribution du groupe à l'horizon 2020 pour s'ajuster au développement du commerce en ligne, selon Sauveur Choquet, délégué central CFDT. A l'appel d'une intersyndicale, plusieurs dizaines de salariés ont manifesté devant les entrepôts de Metz (Moselle), Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).

Le dépôt de Metz rayé de la carte…par erreur

En début d'année, les salariés du dépôt de Metz avaient découvert l’absence de leur site sur un plan des installations d'Ikea en Europe à l'horizon 2020, un oubli « rectifié depuis » selon Ikea France. Le distributeur, leader de l’ameublement en France devant Conforama et But, précise cependant qu’une « réflexion est en cours pour renforcer l'efficacité du réseau de distribution », et sera menée « pour la France dans le courant de l'exercice décalé 2014-2015 du groupe ». La vente en ligne, qui pourrait avoir un impact sur la branche distribution d’Ikea selon les syndicats, n’est pas un point fort de l’enseigne, qui prévoir d’importants investissements en la matière l’an prochain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations