Les Crudettes entrent dans le giron de LSDH

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pomona cède ses activités en GMS en vendant Les Crudettes. La Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH) s'en empare, tout en lui garantissant son indépendance.

LSDH

360 M € Le CA 2012 550 SALARIÉS Activités Liquides, embouteillage à façon

Sources : Les Crudettes, LSDH

Les deux intéressés l'assurent, « il n'y a aucun changement à venir. Ce rachat s'inscrit dans la continuité du projet des Crudettes ». La société spécialisée dans la IVe gamme (salades en sachet, fruits découpés, salades traiteur) change de mains et passe entre celles de la Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH).

LES CRUDETTES

76 MILLIONS D'EUROS Le CA 2012 500 SALARIÉS Activités Salades en sachet, salades traiteur et fruits découpés à marque et sous MDD

Sources : Les Crudettes, LSDH

Le lien entre les deux firmes ? L'axe santé, sur lequel la société LSDH mise tout : « Nous souhaitons nous développer sur des produits à valeur ajoutée orientés sur l'axe santé et naturalité plutôt que sur des grandes séries. En ce sens, la complémentarité que nous offre Les Crudettes avec les fruits et légumes est évidente », précise Emmanuel Vasseneix, président de LSDH. Qui se félicite de cette opération : « La technicité et le niveau de performance pour cultiver et fournir les salades en grande distribution proposent un service nettement supérieur à ce que nous savons faire dans les liquides, Pomona a très bien géré cette logistique, admet Emmanuel Vasseneix. Simplement, ce n'était pas le bon actionnaire. »

 

Synergies à l'ordre du jour

Pomona ne cachait pas sa volonté de céder Les Crudettes, dernier bastion de ses activités à destination des grandes surfaces. Le groupe spécialisé dans la restauration se recentre ainsi sur son coeur de business et laisse la marque dédiée aux salades à LSDH (montant non communiqué). Les cadres pourraient obtenir une part très minoritaire dans l'actionnariat.

Nous souhaitons nous développer sur des produits à valeur ajoutée, orientés sur l’axe santé et naturalité. En ce sens, la complémentarité que nous offrent Les Crudettes avec les fruits et légumes est évidente et très opportune pour LSDH.

emmanuel vasseneix, président de LSDH

Malgré des activités bien différentes, ces deux sociétés se connaissent bien. Distantes d'à peine dix kilomètres dans le Loiret (45), « nous nous rencontrons régulièrement dans les différentes organisations professionnelles », assure Thierry Dubois, directeur général des Crudettes, qui reste à la tête de l'entité. C'est d'ailleurs par ce biais que les deux hommes se sont rapprochés... pour aboutir à ce rachat. « LSDH est une fédération de PM€, d'un point de vue opérationnel, nous restons donc totalement indépendants dans notre stratégie et nos activités », garantit Thierry Dubois. Des synergies pourraient voir le jour entre ces deux voisins, notamment pour l'achat d'emballages et de prestations logistiques. Et pour équilibrer les rapports de force avec la grande distribution.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2301

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA