Les déclarations fiscales sont simplifiées par voie d'ordonnance

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LÉGISLATION - LOIS Michel Sapin, ministre des Finances, a présenté une ordonnance qui réduit les déclarations fiscales des entreprises notamment pour le CICE ou d'autres crédits d'impôts, et qui harmonise les dates de déclarations de TVA et CVAE sur celles de l'Impôt sur les sociétés. 

Le ministre simplifie les déclarations des entreprises...
Le ministre simplifie les déclarations des entreprises...

Un peu de ménage dans le maquis administratif. Le ministre des finances et des comptes publics a présenté une ordonnance portant simplification des obligations déclaratives des entreprises en matière fiscale, lors du Conseil des ministres. L'ordonnance est une loi que le gouvernement rédige et qui ne se discute pas devant le Parlement. Ce dernier se contente d'autoriser le gouvernement à la fixer. La loi Macron en contient beaucoup...ce qui permet de gagner du temps et d'éviter des débats. 

Moins de déclarations

Prise sur le fondement de l’article 27 de la loi du 20 décembre 2014 relative à la simplification de la vie des entreprises, et sur les propositions formulées en avril 2014 par le Conseil de la simplification pour les entreprises, l’ordonnance annoncée hier va permettre notamment la suppression de la déclaration spéciale pour le crédit d'impôt pour la compétitivité et l’emploi, à laquelle s’ajouteront, par voie réglementaire, d’autres suppressions de déclarations de crédits d’impôts, au profit d’une déclaration unifiée, simplifiée et dématérialisée au sein de la déclaration de résultats.

Déclarations simultanées 

Elle permet également d’harmoniser les dates de déclarations annuelles de taxe sur la valeur ajoutée et de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises sur celle de l’impôt sur les sociétés, afin de permettre aux entreprises de réaliser simultanément ces déclarations. Elle permet enfin de supprimer diverses obligations déclaratives, comme l’imprimé fiscal pour les distributions de bénéfices entre sociétés membres d’un même groupe. L'ensemble des entreprises est potentiellement concerné par ces mesures d'allègement des obligations déclaratives en matière fiscale. Cette logique de simplification en matière fiscale sera prolongée par de nouvelles dispositions présentées en projet de loi de finances, a indiqué le ministre. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA