Les distributeurs Eroski et Dia se rapprochent aux achats en Espagne

|

La fièvre des regroupements aux achats se poursuit en Europe, avec la signature d’un accord de coopération entre Eroski et Dia qui va porter sur les grandes marques espagnoles et internationales.

Une nouvel alliance aux achats s'opère dans le paysage européen de la distribution. Cette fois, c'est au tour d'Eroski et de Dia, en Espagne.
Une nouvel alliance aux achats s'opère dans le paysage européen de la distribution. Cette fois, c'est au tour d'Eroski et de Dia, en Espagne.

La coopérative basque Eroksi (6 milliards d’euros de chiffre d’affaires) et le groupe espagnol Dia (8 milliards d’euros de CA) viennent d’annoncer la signature d’un "accord de coopération" aux achats, pour utiliser leur pouvoir de négociations et faire de meilleures affaires avec les fournisseurs importants de marques espagnoles et internationales. Les produits frais traditionnels et les petites marques locales sont exclues de cet accord précise un communiqué commun des deux distributeurs. Ce travail en commun n’aura pas d’impact sur la stratégie commerciale propre à chacun des deux partenaires souligne le document.

Un épisode de plus dans la valse des rapprochements

Cet accord intervient alors qu’en France, tous les distributeurs ont noué des accords communs au niveau des achats depuis un an (Auchan avec Système U et Metro, Carrefour avec Cora, Casino avec Intermarché). Et il y a quelques semaines, Intermarché et le groupe Dia (déjà lui) créaient une centrale de négociations communes au Portugal, suivis peu de temps après par une alliance aux achats entre le français Leclerc et l’Allemand Rewe. Et à une autre échelle, le 24 juin, le hollandais Ahold et le belge Delhaize annonçaient leur fusion.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres