Marchés

Les distributeurs tenus désormais de reprendre les produits électroniques sans obligation d'achat

|

Le décret vient d'être publié ! Désormais, les distributeurs qui vendent des produits électroniques et électriques sont obligés de reprendre gratuitement et sans obligation d'achat les appareils usagés.

Dès 2011, Eco-systèmes avait lancé les espaces
Dès 2011, Eco-systèmes avait lancé les espaces © DR

Certes, depuis 2011 et le lancement des espaces "Ici, je recycle" d'Eco-systèmes, les consommateurs pouvaient déposer sans contrainte d'achat leurs petits appareils usagés dans les points de vente équipés. Mais désormais, c'est l'ensemble des magasins disposant d'une surface de plus de 400m² dédiée à la vente d'équipements électriques et électroniques qui devront reprendre, sans condition, les vieux appareils. Une bonne nouvelle pour l'environnement...

Objectif : accroître le recyclage des objets

Dorénavant, tous les appareils dont les dimensions extérieures sont inférieures à 25cm (téléphones mobiles, bouilloires, petits jouets, tablettes, sèche-cheveux...) devront être repris par le distributeur. Objectif : améliorer le recyclage de ces produits en fin de vie. En effet, selon l'Union européenne, deux tiers de ces déchets ne sont pas recyclés. Or, les objectifs européens sont particulièrement ambitieux, prévoyant dès 2016 un taux de collecte des déchets d'équipements électriques à 45% du poids moyen des produits mis sur le marché au cours des trois années précédentes qui sera ensuite porté à 65% à partir de 2019.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message