Les distributeurs unis pour défendre les objets connectés « made in France »

Huit grandes enseignes de distribution ont signé une charte à Bercy, en présence de la secrétaire d’État à l’Économie numérique, pour aider les start-up françaises qui fabriquent des objets connectés.

Partager

Auchan, Carrefour, E. Leclerc, Boulanger, Darty, la Fnac, Orange et Lick ont signé une "charte pour la distribution des objets connectés", le 21octobre 2015, en présence d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique. Ces enseignes s’engagent à soutenir des start-up françaises, à tester des produits sur leur site de vente en ligne et dans les magasins et, surtout, à rassurer et à informer les consommateurs sur le service apporté par les objets connectés. "Les pouvoirs publics donnent la priorité à l’innovation. Nous soutenons les start-up françaises. Nous soutenons leur envie d’aller conquérir le marché américain et mondial, mais pas au détriment du marché français où il y a un véritable appétit du consommateur pour les objets connectés", a lancé Axelle Lemaire.

Une belle victoire pour la « French Tech »

En réalité, la Semaine de l’objet connecté battait son plein du 19 au 25?octobre 2015, et les enseignes en proposaient déjà en quantité : thermostats, porte-clés ou casques de réalité virtuelle... Qu’apporte alors la nouvelle charte ? Un soutien aux jeunes entreprises françaises, qui n’auraient rien à envier aux sociétés internationales. Les signataires se sont ainsi engagés à commercialiser au moins cinq produits fabriqués en France, dans cinq magasins. Et les petites sociétés auront ainsi plus de facilité pour joindre les grands comptes, souvent difficiles d’accès. L’investissement des distributeurs ­servira de sésame, en quelque sorte. "Les enseignes présentes sont concurrentes entre elles, c’est normal. Mais cette charte va aussi permet­tre qu’elles soient solidaires pour soutenir la French Tech dans une économie mondialisée, a ajouté Axelle Lemaire. Elles pèsent très lourd dans la consommation en France. Ce sont elles qui peu­vent transmettre l’envie au consommateur, en rendant les produits visibles, en expliquant leur fonctionnement. Cette charte est une belle victoire pour la French Tech."

Fort élan pour les petits

Les dirigeants présents ont apprécié l’initiative de la ministre. "La charte nous donne un nouvel élan. Nous n’avons jamais donné autant de visibilité aux objets connectés, mais elle va aussi encourager les équipes commerciales à en trouver d’autres dans les start-up", a précisé Élodie Perthuisot, qui représentait la Fnac. "Dans le non-alimentaire, nous sommes surtout habitués à rencontrer des géants, comme Samsung, déclarait Philippe Goetzmann, porte-parole d’Auchan. Les start-up, il faut les lancer, les développer. Nous savons travailler avec des petites entreprises dans l’alimentaire, nous ferons de même avec ces petites sociétés en leur donnant accès aux 25?millions de Français qui fréquentent Auchan."

Chez Boulanger et Darty, les objets connectés sont légion sur les sites et, parfois, dans les magasins. "Nous proposons une centaine d’objets connectés. Nous avons formé plusieurs milliers de vendeurs sur l’usage, le service et la compréhension des produits. La charte est un bon signal pour eux et pour tout le monde." Après la Semaine des objets connectés, Axelle Lemaire veut renouveler l’opération "Made in French Tech", qui a eu lieu pour la première fois en 2014, à Noël. La grande distribution devrait répondre présente.

Sylvain Aubril

Les engagements des enseignes

  • Soutenir au moins cinq fabricants français d’objets connectés en les proposant dans au moins cinq magasins
  • Adopter une dénomination commune qui va les distinguer : "Les objets de la French Tech"
  • Organiser des opérations commerciales, notamment à Noël

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

RAPID COUTURE

RAPID COUTURE

Réparez, Ajustez, Transformez

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS