Les e-commerçants TPE/PME auraient créé 9.800 postes en France en 2018

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La croissance de l'activité e-commerce des PME/TPE devrait entraîner la création de 13.500 postes supplémentaires en 2019, soit 10% du total des nouveaux emplois offerts par le secteur marchand sur la période.

Les e-commerçants auraient créé 42 000 postes en France en 2018.
Les e-commerçants auraient créé 42 000 postes en France en 2018.© LSA / CC

Les TPE/PME de l'e-commerce embauchent : 16% de ces entreprises interrogées dans le cadre de l'étude annuelle réalisée depuis 12 ans par la solution de création de site e-commerce Oxatis avec la Fevad et le cabinet Ernst&Young ont recruté au moins un salarié en 2018 en France. Elles étaient 18% en 2017 et 17% en 2016. Ces sociétés auraient créé en tout 9.800 postes au cours de l'année. Ces embauches conduisent ces TPE/PME à devenir des structures plus importantes : 12% seulement des compagnies étudiées comptaient plus de 5 salariés en 2016. Cette part est désormais passée à 25%. Avec plus de 182.000 sites actifs dans l'Hexagone en janvier 2018, Oxatis estime que les TPE/PME entreprises e-commerce ont généré plus de 9.800 emplois en 2018.

Les TPE/PME e-commerce dont le chiffre d'affaires annuel est compris entre 100.000 et 1 million d'euros créeront 13.500 postes en 2019, soit près de 10% du total des 133.000 emplois que générera sur cette période l'ensemble du secteur marchand, selon des projections réalisées par Oxatis à partir de données produites par l'Insee et la Banque de France.

17% de TPE/PME de l'e-commerce déficitaires

Les petites et moyennes entreprises recherchent des candidats aux profils plus pointus que les géants de l'e-commerce, qui recrutent du personnel pour faire tourner leurs entrepôts. 43% des TPE/PME ont embauché des experts de l'e-commerce et du marketing. Elles ne sont que 26% à avoir recruté des salariés pour gérer leurs entrepôts ou préparer des commandes.

80% des entreprises sondées qui pilotent un site e-commerce et ont également un pied dans le monde de la vente physique ont remarqué que leur activité en ligne avait un impact positif sur leurs ventes en magasin, contre 65% en 2017 et 56% en 2016. "60% des TPE/PME interrogées constatent une progression de plus de 10% du chiffre d’affaires en point de vente physique à la suite du lancement de leur site", indiquent les auteurs de l'étude.

En 2018, 53% des sites e-commerce étudiés dans le cadre de cette enquête seraient rentables selon Oxatis, soit 20 points de plus qu'en 2017. Les investissements réalisés par ces sociétés dans des actions de visibilité portent leur fruit, ce qui expliquerait cette hausse soudaine. Ces e-commerçants, qui sont implantés pour 45% d'entre eux dans des communes de moins de 20.000 habitants, sont à l'équilibre pour 30% d'entre eux. 17% sont déficitaires.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA