Les eaux frappées par la déflation

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les produits basiques souffrent de la crise plus que les autres. Le marché des eaux en est un bon exemple.

Dans un rayon en perte de vitesse, Contrex mise sur un nouveau packaging flashy pour sortir du lot.
Dans un rayon en perte de vitesse, Contrex mise sur un nouveau packaging flashy pour sortir du lot.

C'est au prix de grands sacrifices que le marché des eaux a surnagé au cours de l'année écoulée. Les eaux plates, principal segment

LE CHIFFRE

  • 1,94 Mrd € Le chiffre d'affaires des eaux plates, pétillantes et aromatisées CAM à fin juin 2013

Source : Iri

 

avec 1,25 milliard d'euros en cumul annuel mobile à fin juin (Iri), ont reculé de 1,5%. Un revers partiellement compensé par une hausse de 0,9% des volumes, mais qui inquiète tout de même. En effet, le rayon a connu une baisse importante des prix, soit 2,5%. Les eaux gazeuses ont été encore plus touchées avec un recul de 3,4% des prix pour une même hausse de volume de 0,9%. Au total, ce segment a perdu 2,5%, à 586,2 millions d'euros. Surprenant ? Pas tout à fait. Déjà, les eaux en bouteille ont connu des hauts et des bas ces dernières années. Avec la crise, son aspect « superflu » n'est pas passé inaperçu aux yeux des ménages.

 

Pour tous les goûts

 

Aussi, les grandes marques du secteur tentent de démontrer leur pertinence par des actions marketing fortes. On se souvient des bébés Evian en 2012. Cette année, c'est au tour de Vittel de mettre en avant le thème de la vitalité, avec une nouvelle campagne de pubs TV, « le Fauteuil », où un homme retrouve son énergie grâce à la pratique du sport... et, bien sûr, sa consommation de Vittel. Plus concrètement, les industriels poursuivent les lancements sur le créneau des eaux aromatisées, le seul en progression. Avec 98,4 millions d'euros de chiffre d'affaires, il affiche une croissance de 6,3% malgré une forte baisse de volume (- 2,9%). Mais les stratégies innovantes ont permis de faire passer des hausses de prix de 9,4% qui font plus que compenser.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° HSPGC2013

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA