Les eaux, une catégorie de plus en plus engagée

Qu’elles soient nouvelles ou historiques dans le rayon, les eaux n’ont d’autre choix que de se montrer vertueuses. L’année 2020 sera marquée par bon nombre de passages vers le PET recyclé, un matériau qu’il faut expliquer au consommateur.

lutecia_6x150cl.jpg
lutecia_6x150cl.jpg© photos : dr

Les chiffres

  • + 37,2 % : l’évolution en un an des ventes d’eaux en e-commerce GSA, avec une pointe à
  • + 53,7 % en avril 2020, lors du confinement 30,3 % Le poids de l’e-commerce dans les ventes d’eaux en GMS 

Source : Iri, CAM à P5 2020, d’après fabricants

Ce n’est pas tous les jours que le rayon eaux peut accueillir de nouvelles marques tant les leaders (Danone, Nestlé et Neptune) dominent. Cette année, les enseignes pourront cependant compléter leur offre avec L’O, récemment créée par Watershop, qui distribue des eaux premium et marquées par leurs origines comme Orezza (Corse), Fiji (îles Fidji) ou Voss (Norvège) en bouteilles de verre.

L’O est une signature d’eau minérale engagée. Elle promet 90 % de plastique en moins que les autres marques grâce au remplacement du suremballage par un plastique de cerclage qui corsète les bouteilles à la taille. La bouteille et le bouchon sont aussi en plastique recyclé. Petit bémol : l’eau vient de Lituanie, d’un minéralier qui dispose de cette technologie de cerclage des bouteilles. « L’eau est très pure, assure Alexis Durand, sommelier chez Watershop. Elle ne contient pas de nitrates. Nous indiquons d’ailleurs qu’elle convient aux nourrissons. » L’O est au même prix que Contrex, soit 4,50 € le pack de 6 x 1,5 l. Elle est déjà distribuée dans quelques magasins dont l’Auchan de Vélizy.

Autre nouvelle marque : Lutécia, créée par le groupe Ogeu. Une eau qui, elle aussi, convient aux nourrissons. Sa particularité ? Elle est locale car la source est dans la vallée de Chevreuse et elle sera distribuée en Île-de-France, dans un rayon de 150 km. Autre caractéristique : sa bouteille contient 30 % de matériau végétal, ce qui devrait satisfaire les « 86 % de Français qui souhaitent consommer de manière plus responsable », explique Mathieu Lignac, directeur marketing du groupe Ogeu.

Gros efforts de recyclage

Le point commun de ces nouveautés est donc une forte attention au développement durable. Et pour cause. À l’instar des soft-drinks, l’eau en bouteilles souffre d’un désamour des Français pour les contenants en plastique. D’ailleurs, les marques existantes font, elles aussi, de gros efforts pour passer au PET recyclé car ce matériau coûte environ 50 % plus cher que le PET vierge. La référence 75 cl de Vittel, soit 3 % des ventes de cette signature de Nestlé Waters, a choisi de troquer le PET vierge pour du r-PET sans que le prix de vente préconisé en soit modifié. Laqueuille, marque d’eau de source de montagne commercialisée sous Marque Repère (la MDD d’E. Leclerc), passera aussi cet été au r-PET pour ses contenants d’un litre.

Reste qu’il faut expliquer ce qu’est le r-PET, un terme encore barbare pour le grand public. La dernière publicité de Vittel 75 cl est à la fois pédagogique – elle explique qu’une bouteille peut être en matériau recyclé – et incitative – elle invite à trier ses bouteilles. Tout ceci va dans le bon sens… En attendant d’autres matériaux encore plus durables ainsi que des façons plus vertes de recycler le PET.

Les aromatisées en recul

Chiffre d’affaires du marché eaux et de ses catégories en Mrds € et évolution en valeur et en volume, en % 

Source : Iri, tous circuits GMS, CAM au 31.05.2020

Agrume
Après la pêche et le citron-citron vert, Vittel Up s’aromatise au pamplemousse, et cela avec seulement 1,6 g de sucre aux 100 ml.


Cerclée
L’O, marque créée par Watershop, n’est pas suremballée car le pack tient grâce à un cerclage à la taille des bouteilles.
Pour les franciliens
Lutécia, qui appartient au groupe Ogeu, est puisée dans la vallée de Chevreuse. La bouteille contient 30% de PET végétal.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2613-2614

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous