Les effets bénéfiques de la canicule sur les ventes

|

Selon Nielsen, la semaine du 10 au 16 août a été très favorable aux ventes de produits de grande consommation: +7.7% en valeur. Merci le soleil...   

Les surgelés sucrés (glaces) sont à +46%
Les surgelés sucrés (glaces) sont à +46%© 123rf/sosiukin

Comme les 2 semaines précédentes marquées par la canicule dans de nombreux départements, les catégories météo-sensibles ont porté la croissance. selon les chiffres de Nielsen, les surgelés sucrés (glaces) sont à +46% avec en tête les glaces en bacs à +64%. Les boissons sans alcool  ne sont pas en reste: +26% avec les eaux plates à +37% et les eaux gazeuses nature à +47%. Les concentrés de boissons sont à +81%. L'hygiène-beauté est à +17% avec les brumisateurs à +665%, les produits solaires à +43%. Les premiers soins (dont masques et gels hydro-alcooliques) sont à +421%.

Les alcools bénéficient à nouveau d'une croissance à 2 chiffres, via notamment les bières (+24%), les gins à +27% ou encore les rhums à +15%. Au sein du frais non laitier, la météo bénéficie aux surimis (+22%), les soupes fraîches dont les gaspachos (+32%), les salades (+20%)... A noter que pour la première fois depuis le début du confinement, les surgelés salés ne sont pas en progression vs. l'an passé.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter