Les éleveurs se rassemblent à Paris pour promouvoir les "Viandes de France"

|

Dossier A l’occasion de la journée nationale "Viandes de France" organisée par les professionnels de l’élevage, près d’une centaine d’éleveurs se sont postés ce mardi 25 août gare Montparnasse et gare de Lyon à Paris afin de sensibiliser les consommateurs à cette démarche de qualité. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, interpellé par les éleveurs, s’est quant à lui rendu dans un Carrefour market du quartier Montparnasse participant à l’opération.

Le logo Viandes de France est à la disposition des distributeurs et des industriels depuis février 2014
Le logo Viandes de France est à la disposition des distributeurs et des industriels depuis février 2014

 "Nous avons le sentiment que si rien n’est entrepris urgemment, nous allons crever !". "Cela fait des années que nous sommes sur le fil du rasoir". Comme Yves-Hervé Mingam, à la tête d’une exploitation de 600 truies à Ginclan dans le Finistère ou Eric Naveau, éleveur de bovins dans la Sarthe, près d’une centaine d’éleveurs ont ce mardi 25 août matin fait le déplacement à Paris. Après des semaines de mobilisation, la fatigue est perceptible sur les visages. "En l’espace de 20 ans, les coûts de production des éleveurs ont augmenté de 58%, mais le prix payé à la production de seulement 18%. Cela n’est pas tenable", tempête Jean-Pierre Fleury, président de la Fédération nationale bovine.

la consommation française, salut de la filière

Venus de Bretagne, de Sarthe, du centre de la France ou encore de Rhône-Alpes, les éleveurs ont répondu présent à l’appel de leurs fédérations professionnelles, Inaporc et Interbev, à l’occasion de cette journée de mobilisation pour promouvoir la consommation des viandes françaises. Postés gare Montparnasse et gare de Lyon et vêtus de tee-shirts blancs à l’effigie du logo "Viandes de France", ils distribuent des flyers aux passants et aux voyageurs : "il n’y a pas que la promotion, il faut qu’il y ait un sursaut de la consommation. Avec l’origine française, c’est tout une démarche de qualité que nous défendons", assure Yves-Hervé Mingam sur le parvis de la gare Montparnasse.

8000 supermarchés adhérents à la démarche Viandes de France

Crée en février 2014 par les professionnels des filières françaises d’élevage, la signature Viandes de France garantit aux consommateurs une viande issue d’animaux nés, élevés, abattus et transformée sur le territoire national. Mais le logo a connu, selon Jean-Pierre Fleury, des débuts difficiles : "on s’est moqué de cette initiative. Alors que la situation est grave et que les problèmes de fond doivent enfin être posés, nous faisons le pari que tout le monde va désormais jouer le jeu, en particulier les distributeurs, et surtout que les consommateurs vont se montrer de plus en plus curieux à l’égard de Viandes de France", lâche le président de la FNB.

Il est encore impossible de déterminer avec précisions quels sont les volumes de viande qui portent ce logo en GMS. Mais selon Dominique Langlois, président d’Interbev, l’interprofession du bétail et des viandes, près 8000 supermarchés ont adhéré à la démarche et mettent désormais en avant Viandes de France dans les linéaires de boucherie.

Stéphane Le Foll à Montparnasse 

Sur le parvis de la gare Montparnasse, certains voyageurs peu pressés discutent volontiers avec les éleveurs. Ici et là un mot d’encouragement. Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, qui a fait lui aussi le déplacement, tente de répondre aux interpellations des uns et des autres, et assure de la nécessité de mettre en avant la signature "Viandes de France" dans les linéaires de boucherie. Avant de se rendre dans un magasin Carrefour Market situé non loin de la gare Montparnasse et participant, bien entendu, à l’opération de promotion des viandes de France.

De leurs côtés, Yves-Hervé Mingam et Eric Naveau ont repris leur train mais reviendront à Paris le 3 septembre 2015, pour la journée de mobilisation des agriculteurs. Pas question de baisser la garde…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message