Marchés

Les enjeux de 10 secteurs clés des PGC

|

Dossier 2020 restera pour les PGC une année hors norme. Jamais le secteur n'avait enregistré des croissances aussi folles. Zoom sur les données clés de 10 rayons phares et les défis auxquels ils doivent faire face.  

L'épicerie fait partie des 10 secteurs des PGC dont nous vous proposons de retrouver les données clés et les défis à relever.
L'épicerie fait partie des 10 secteurs des PGC dont nous vous proposons de retrouver les données clés et les défis à relever. © Morgan Leclerc

Epicerie, foie gras, surgelés, hygiène-beauté, fruits et légumes, viande, boissons, entretien, hygiène-papier, ultra-frais... LSA vous propose de retrouver les grands dossiers parus dans notre magazine depuis la rentrée de septembre. L'occasion d'avoir une vue précise des enjeux de ces 10 secteurs. 

L'incroyable bond de l'épicerie

La crise du Covid-19 a profité au secteur de l'épicerie, mettant même de nombreux segments en surchauffe pendant la période de confinement. Face aux défis qui s'annoncent, ses acteurs devront faire preuve d'agilité et d'engagement. 

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

Foie gras, les armes de la reconquête

En 2019, le marché du foie gras a essuyé un sévère recul sous l'effet de l'encadrement des promotions. Fragilisés par la crise du Covid-19 qui les a privés pendant plus de deux mois de 60 % de leurs débouchés, les industriels jouent une saison 2020 à haut risque.  

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

Surgelés, une embellie à consolider

La crise sanitaire et le confinement ont fait revenir les consommateurs dans le linéaire des surgelés salés. Une situation inédite depuis le scandale du « horsegate », en 2013. Les industriels mettent en place des initiatives pour convaincre durablement les Français et les fidéliser dans le rayon.

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

La beauté au temps du Covid

La crise sanitaire a changé les comportements d’achat au détriment de nombreuses catégories cosmétiques. Elle a aussi fait émerger de nouveaux besoins d’hygiène et renforcé la demande de produits sains et naturels.

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

Fruits et légumes, la filière à la reconquête des volumes perdus

Au rayon des fruits et légumes, 50 % des volumes consommés sont importés. Alors que la crise du coronavirus n'a jamais rendu si cruciale la question de la sécurité alimentaire, de quels leviers dispose le secteur pour tenter de regagner les volumes perdus ?

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

La filière viande face à de multiples tensions

Baisse de la consommation, fièvre porcine africaine, pression des ONG sur le bien-être animal, difficultés de recrutement… Pour la filière viande, les sujets de tension ne manquent pas et les virages à négocier se révèlent délicats.

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

Les expériences qui feront les boissons de demain

Les boissons sont confrontées à des défis sans cesse renouvelés. Hier, celui des taux de sucre à abaisser. Aujourd’hui, ceux de la réduction des plastiques à usage unique ou de l’envie de plus de naturalité. Dans ce contexte, voici quelques tendances repérées par LSA. Parfois au stade expérimental, elles permettent d’imaginer ce que sera le rayon à l’avenir.

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

Entretien, coup de balai sur le plastique

Les acteurs de l'entretien cherchent des solutions pour réduire leur utilisation de plastique. Cela passe par la recherche de nouvelles matières et l'extension du vrac. 

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

L'hygiène-papier tisse sa toile

Que ce soit par les pure players, en drive ou via leur propre site internet, les acteurs du secteur de l'hygiène-papier développent leurs ventes en ligne. Avec de belles perspectives en vue.   

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

Alarme sur l'ultrafrais bio

L'ultrafrais bio était jusqu'à présent un segment porteur et considéré comme la locomotive du marché. Mais la catégorie connaît un coup d'arrêt. Un manque de dynamisme qui s'explique par le contexte sanitaire, mais également par une offre et des investissements moins soutenus de la part des industriels. Simple parenthèse ou changement d'ère ?  

Retrouvez l'intégralité de ce dossier en cliquant ici

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter