Les entreprises françaises de viande se mobilisent

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Réunies en assemblée générale du SNIV-SNCP aujourd'hui, les entreprises françaises de viandes ont publié un mémorandum au titre pour le moins évocateur du contexte du contexte de crise dans lequel elles évoluent. Dans ce document intitulé "pour une nouvelle compétitivité des filières viandes françaises, 5 axes sont clairement définis : la réduction des distorsions de concurrence en Europe, allègement des contraintes et des charges qui pénalisent les coûts deproduction en France, l'anticipation de l'évolution des marchés, le développement d'une politique de l'offre dynamqiue et adaptée aux marchés, et enfin développer la confiance au sein des filières. Des sujets défendus par Jean-Paul Bigard, président du SNIV-SNCP qui dans son rapport d'orientation n'a pas hésité a revenir sur le malaise profonf que traverse les industriels de la viande. A cet égard, les chiffres sont explicites. Alors que la production de porcs a bondi de +23% en 10 ans, la production espagnole de +17% et la production danoise de +15%, la France voit au cours de cette même période ses volumes reculer de -1%. La situation n'est guère plus positive en ce qui concerne la la production de viande de boeuf. La France qui ne couvre plus ses besoins a importé 120 000 tonnes en 2009 alors que l'Allemagne en exportait 130 000 tonnes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA