Marchés

Les épices retrouvent du tonus

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après des années de baisse en volume, les produits d'assaisonnement suscitent à nouveau depuis quelques mois l'engouement des consommateurs. Merci la crise !

Scoop : les Français connaissent la recette de la vinaigrette. Quatre goûtes de vinaigre, évidemment, une pincée de sel, un soupçon

LES TENDANCES

Le retour de la croissance, du moins en volume. Des prix bataillés sur les marques fortes. La multiplication des références exotiques dans les épices.

Du jamais vu depuis longtemps ! L’huile renoue avec la croissance. Le consommateur a redécouvert sa cuisine. Il faut maintenant lui faire apprécier de nouvelles saveurs. C’est ce que veut faire Lesieur avec son Coeur de Tourneseol torréfié.

de poivre, deux bonnes cuillères à soupe d'huile d'olive. Trois coups de fourchette, et c'est prêt. La salade retrouve du goût et le marché de l'assaisonnement des couleurs. Les années noires de décroissance sont derrière nous. En 2008-2009, les ventes en volume ont crû de 1,8% (- 2,4% un an plus tôt). En valeur, c'est encore plus flagrant avec + 7,3% sur la période. « C'est drôle à dire mais ces marché, qui sont structurellement en recul en volume [chaque Français consomme en moyenne 8 litres d'huile par an contre 20 dans les années 1980 - NDLR], sont relancés grâce à la crise », assure l'iconoclaste Véronique Tassigny, directrice marketing de Lesieur. Merci la crise donc et ses nouvelles habitudes de consommation. Moins de sorties au restau, de plats cuisinés et de vinaigrette toute faite.

L'huile refait enfin surface

Le consommateur français redécouvre sa cuisine et rachète des basiques. Comme l'huile. Et mine de rien, s'il ne s'agissait pas que de vinaigrette, le moment pourrait être qualifié d'historique. De mémoire de directeur marketing Lesieur, on n'avait plus vu ce marché croître en volume depuis des lustres. Un petit 0,1% certes (+ 8,3% en valeur tout de même) mais comparé au - 4% de l'année précédente, c'est Byzance. Qui en profite ? Les MDD principalement, qui ont connu une croissance de 12% sur la période. Mais aussi les grandes marques produits d'appel comme Isio 4 et Puget, par ailleurs très bataillées sur les prix. « Nous avons une huile d'olive Lesieur vendu plus cher que la Puget qui est notre haut de gamme », déplore Véronique Tassigny qui estime que la distribution ne met pas assez en avant le coeur de gamme.

Les épices font monterle panier moyen

Pas de problème de ce genre du côté des épices, à + 6,4% en valeur. Sur ce marché, les marques de distributeurs sont

1,46 Mrd €

Le chiffre d’affaires*,

  • + 7,3%en valeur
  • + 1,8%en volume**

2,02%

La part dans le CA total des PGC 37,3% Le poids en valeur desMDD

Source: IRI * CAM à fin juin 2009 ** Vs CAM à fin juin 2008

historiquement faibles (seulement 13,5% des ventes en valeur en 2008-2009) et les marques nationales d'épices et graines en tout genre ont pignon sur rue. « Ce qui fait notre force, c'est la largeur de l'offre, assure Virginie Charlier, chef de groupe herbes et épices de Ducros. La MDD propose une alternative seulement sur les basiques. » Et ce sont les exotiques qui intéressent les consommateurs. Paprika, curry, cannelle... Les références se multiplient pour ces produits. De nouveaux mélanges de curry, des paprikas haut de gamme... Idéal pour faire monter le panier moyen.

Et préparer l'après-crise. Car avec le retour de la croissance - peut-être pour 2010 -, les Français ne vont-ils pas remiser leurs ustensiles au placard ? « Les gens vont apprécier les bienfaits de ce retour en cuisine, assure la directrice marketing de Lesieur. Et pour ça, nous devons leur faire découvrir de nouveaux produits comme les huiles bio ou notre petite dernière, Coeur de tournesol torréfié, avec son petit goût de graines grillées. » Une nouvelle idée pour la vinaigrette.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA