Les Etats-Unis interdisent le rachat de Moneygram par Alibaba

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La branche financière du groupe Alibaba ne pourra pas acquérir le spécialiste américain du paiement électronique. Une décision de l'administration réglementaire en charge du dossier, conforme aux positions de Donald Trump vis-à-vis des investissements chinois.

Donald Trump a durci les positions de l'administration américaine vis-à-vis des investissements chinois.
Donald Trump a durci les positions de l'administration américaine vis-à-vis des investissements chinois.© americanspirit/123RF

Ant Financial, bras financier du géant chinois de l’e-commerce Alibaba, avait annoncé son intention de racheter la société américaine de paiement électronique Moneygram pour 1,2 milliard de dollars. Le 2 janvier, l’autorité réglementaire en charge du dossier (le CFIUS, Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis, rattaché au Trésor américain) a apposé son veto à l’opération, ceci "malgré les efforts considérables pour répondre aux préoccupations du comité", ont déploré les deux groupes dans un communiqué.

Depuis l’annonce du rapprochement, il y a près d’un an, l’accession à la présidence des Etats-Unis de Donald Trump a en effet conduit l’administration américaine à durcir ses positions vis-à-vis des investissements chinois, le Républicain reprochant au régime ses pratiques commerciales qui avantagent ses entreprises. Dans le cas de Moneygram, spécialisé dans le transfert de fonds à l’étranger, le CFIUS s’est, d’après la presse US, inquiété du contrôle des transactions qui pourraient être employées à blanchir de l’argent ou financer le terrorisme. Donald Trump avait déjà bloqué en septembre l’acquisition d’un fabricant de semi-conducteurs par un groupe aux actionnaires chinois, et le CFIUS doit toujours se prononcer sur d’autres gros dossiers sino-américains.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA