Les étudiants, une bourse aux idées

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Concours de créativité, jeux d'entreprise ou cas marketing... De plus en plus de grandes marques organisent des compétitions destinées aux étudiants. Une manière habile de travailler son image et de créer du buzz qui nécessite cependant une solide organisation en interne.

Sharp

Un shampoing oxygénant la tête, une machine à laver portative, un filet de pêche avec échappatoires pour petits poissons, des bulles flottantes purifiant l'air, un mur réfrigérant et des prothèses adaptables pour les mutilés... Autant d'idées qui, peut-être, verront le jour grâce à un concours organisé par une entreprise. Ou plutôt des entreprises : Electrolux, Dyson, Henkel, Sharp ou encore Canson font partie des groupes qui, aujourd'hui, mettent au point des jeux de créativité.

Imaginer les produits du futur

ELECTROLUX

Lave-linge portatif, bulles flottantes purificatrices d'air, mur réfrigérant, cuillère dotée de détecteurs de goûts permettant d'indiquer les ingrédients à ajouter pour améliorer un plat... Autant de concepts futuristes dévoilés via le Design Lab d'Electrolux, un concours de créativité destiné aux étudiants d'écoles d'ingénieurs et de design. Lancé il y a dix ans, il s'étend aujourd'hui sur plus de 40 pays. Pour l'édition 2013, 105 idées ont été retenues, sur 1 700 dossiers. Chaque année, Electrolux fabrique les prototypes (non fonctionnels) des concepts finalistes. La finale, en octobre, départagera les huit meilleurs. En jeu : une bourse de 5 000 € et un stage de six mois rémunéré au centre de design du groupe, à Stockholm.

Promouvoir le métier d'ingénieur

DYSON

Créé il y a une dizaine d'années par la Fondation James Dyson, le James Dyson Award vise à faire découvrir aux jeunes le design fonctionnel et d'ingénierie. « Ces disciplines les intéressent souvent moins que la finance et le marketing », déplore Sophie Mahieu, responsable de la communication de Dyson France. Le concours, international, propose de trouver une solution innovante pour résoudre un problème de la vie quotidienne ou de l'environnement. « L'idée n'est pas de se cantonner au seul électroménager ! » L'an dernier, le concept du Britannique Dan Watson, un filet de pêche doté de bagues permettant aux petits poissons de s'échapper, a reçu le premier prix avec une dotation de 10 000 £ pour lui et une somme similaire destinée à son école, le Royal College of Art de Londres.

L'objectif ? Il est, lui aussi, varié. Ainsi, lorsque le fabricant d'électroménager Electrolux a lancé son concours destiné aux étudiants il y a dix ans, l'idée, au départ, était de rassembler les étudiants et mieux faire connaître la marque suédoise. « La compétition a, au fur et à mesure, pris de l'ampleur au sein même de l'entreprise et est devenue un véritable projet global : elle s'étend désormais sur plus de 40 pays », souligne Salla Salokangas, directrice des relations publiques au siège de la marque, à Stockholm. Pour sa dernière édition, le concours du Design Lab d'Electrolux a reçu plus de 1 700 candidatures. Le groupe développe les prototypes des concepts retenus pour la dernière étape. Des produits pas forcément fonctionnels mais qui, peut-être, révolutionneront notre quotidien de demain.

 

Capter des talents...

Même ambition chez Dyson, qui organise également chaque année un concours auprès des étudiants pour imaginer des solutions améliorant la vie de tous les jours ou l'évolution de la planète. Là, pas question de développer des prototypes. « Notre objectif est surtout de promouvoir les métiers d'ingénierie et de design », explique Sophie Mahieu, responsable de la communication de Dyson France. Des matières délaissées par les jeunes, qui s'orientent aujourd'hui plus volontiers vers la finance ou le marketing.

Pour Henkel, le but concerne également les ressources humaines : « C'est le département des ressources humaines qui pilote notre Henkel Innovation Challenge », confirme Sylvie Nicol, directrice générale de la division beauty care chez Henkel France. Pour ce jeu d'entreprise proposant de concevoir le plan de lancement d'un nouveau produit à horizon 2050, le groupe sélectionne dix projets pour chacun des 27 pays compétiteurs. « Pour la France, nous avons reçu plus d'une centaine de dossiers », précise Sylvie Nicol. Dès les finales locales, les concurrents peuvent rencontrer les équipes du groupe qui jouent aussi les mentors. « L'an dernier, il y avait 40 participants du groupe Henkel lors de la finale... pour 36 étudiants, s'amuse Sylvie Nicol. Ce jeu ne vise pas à nourrir le groupe en idées, mais plutôt à évaluer la créativité des candidats. »

 

... Et les récompenser

Mais, justement, que deviennent les idées révélées par ces jeux ? Chez Electrolux, les concepts ayant atteint le dernier palier de la compétition sont développés en prototypes, non fonctionnels, et présentés lors d'expositions itinérantes dans le monde entier. « Electrolux produit et dispose des droits sur l'ensemble des prototypes », précise Salla Salokangas. Dyson, qui ne produit pas de prototypes, offre une dotation, réévaluée à 30 000 £, contre 10 000 £ auparavant, à leur auteur afin qu'il développe son concept. « James Dyson n'a pas été soutenu au début et a eu besoin de quinze ans pour décoller. Notre concours permet, outre la dotation, de donner une visibilité aux candidats », rappelle Sophie Mahieu. Le cadre légal ne doit cependant pas être négligé : « Apple a été ainsi retoqué après avoir organisé un concours auprès de designers dont le gagnant avait cédé ses droits », explique Cyril Chauvin, avocat fondateur du cabinet Chauvin. Selon lui, l'idéal est de cadrer le concours au maximum : « Plus le cadre est restreint et directif, plus le concours se rapproche d'une commande classique à un prestataire. Mais, pour des raisons fiscales, la plupart des organisateurs de ce type de concours prévoient une somme forfaitaire. » Histoire d'être sûr de créer un paradis... créatif !

Travailler sa « marque employeur »

HENKEL

Pour sa 6e édition, le jeu d'entreprise Henkel Innovation Challenge a regroupé 27 pays. Objectif : concevoir le plan de lancement d'un produit dans l'un des secteurs de Henkel (hygiène-beauté, détergents, colles ou adhésifs) à horizon 2050. « Nous avons eu des dossiers pour un shampoing oxygénant la tête ou encore un nettoyant pour vitre holographique », évoque Sylvie Nicol, directrice générale de la division beauty care France. Des inventions loufoques, mais qui servent au groupe à repérer ses futures recrues. « Les finales nous permettent de réaliser des entretiens avec les candidats pour des stages ou des emplois. » Sans oublier, pour le grand gagnant (en photo, celui de 2013), un chèque de 10 000 € pour voyager autour du monde !

Soigner son image sur les réseaux

SHARP En avril 2013, Sharp a lancé un concours offrant de gagner un stage estival, rémunéré, au sein de son laboratoire européen de R et D à Oxford (Royaume-Uni). Le brief : imaginer un produit répondant à un problème quotidien, comme aider à se réveiller, réduire sa conso d'électricité ou être plus efficace aux fourneaux. Les candidats doivent envoyer leur projet, illustré d'une photo, via Twitter sur #GetItDownOnPaper. Un mode de candidature numérique pour le moins original ! Trois finalistes seront sélectionnés et auditionnés par un jury composé d'un panel de chercheurs du laboratoire Sharp. Le nom du vainqueur sera dévoilé le 10 juin sur le site www.humansinvent.com et son stage débutera le 1er juillet, pour une durée de deux mois.

Carnet des décideurs

Alexandre Zammit

Alexandre Zammit

Responsable marketing des lessives d'Henkel

Xavier Blanquart

Xavier Blanquart

Directeur du développement des ventes du groupe Henkel

Jens-Martin  Schwärzler

Jens-Martin Schwärzler

Président monde de la division Beauty Care du groupe Henkel

Adeline Bodin-Burgy

Directrice juridique d'Henkel pour la France et le Benelux

Anne Derbès

Anne Derbès

Directrice marketing Laundry & Home Care de Henkel France

Sébastien Chauve

Directeur marketing L&HC de Henkel Benelux

Pascal Houdayer

Pascal Houdayer

ex-Vice-président exécutif pour la beauté d’Henkel

Alexandre Gonin

Alexandre Gonin

Directeur des ventes de la division de blanchisserie et de soins à domicile d'Henkel

Aurida Ouchenir

Aurida Ouchenir

Directrice financière de Henkel France et Benelux

Delphine Eldin

Delphine Eldin

Directrice marketing de Henkel Beauty Care France

Stéphane de Schryver

Stéphane de Schryver

Directeur de ressources humaines de Henkel France et Benelux

Dimitri Peucelle

Dimitri Peucelle

Directeur général de Dyson Europe de Sud

Cécile Leroi

Directrice marketing du soin du linge de Henkel

Muriel Suarez

Muriel Suarez

Directrice juridique de Henkel France

Claire Brugnago

Claire Brugnago

Présidente-directrice générale de Schwarzkopf professional France

Peggy Mourmant-Galtier

Peggy Mourmant-Galtier

responsable marketing cluster France major appliances, Electrolux

Fabrice Bonnemain

Directeur commercial de la branche adhésifs grand public d'Henkel

Jason Cort

Jason Cort

Directeur Europe planification produits et marketing de la division systèmes […]

Yves Gautier

Yves Gautier

Directeur de la communication Corporate de Henkel France

Fritz Henkel

Fritz Henkel

Fondateur de Henkel

Benoît De Dieuleveult

Benoît De Dieuleveult

Directeur commercial d'Electrolux Home Products France

Frédéric Bonifacy

Frédéric Bonifacy

Directeur général de l’activité Beauty Care grand public France pour Henkel

Amador Lopez

Amador Lopez

Directeur général d'Electrolux Home Products France

Hans Van Bylen

Hans Van Bylen

Vice-président exécutif et directeur de l’activité Cosmétiques de Henkel

Yvan Bonneton

Yvan Bonneton

Directeur général de la branche laundry & home care d'Henkel France, accédant de fait […]

Keith McLoughlin

Keith McLoughlin

Président-directeur général d’Electrolux

Jan-Dirk Auris

Jan-Dirk Auris

Vice-président exécutif Adhesive Technologies de Henkel

Amélie Vidal-Simi

Amélie Vidal-Simi

Présidente-directrice générale de Henkel France

Paul Molyneux

Paul Molyneux

Président-directeur général de Sharp Electronics Europe

Tokuji Hayakawa

Tokuji Hayakawa

Fondateur de Sharp Corporation

Kathrin Menges

Kathrin Menges

Vice-présidente exécutive ressources humaines d’Henkel

Carsten Knobel

Carsten Knobel

Directeur financier du groupe Henkel

James Dyson

James Dyson

Président-fondateur de la société Dyson

Paul De Bruecker

Paul De Bruecker

Vice-président monde de la supply chain cosmétiques d'Henkel

Max Conze

Max Conze

Président-directeur général du groupe Dyson

Patrick Le Corre

Patrick Le Corre

Vice-président produit Line Kitchen EMEAd'Electrolux

Marc-Antoine Hennel

Marc-Antoine Hennel

Directeur du développement des soins personnels, de traitement d'air, éclairage de Dyson

Joachim Bolz

Joachim Bolz

Vice-président senior du groupe Henke

Fabien Seingier

Fabien Seingier

Directeur général de Karis

Gregory Levacher

Gregory Levacher

Directeur général d'Electrolux France et Benelux

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2276

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA