Les ex-Fralib lancent 1336, leur nouvelle marque de thés et d'infusions

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Lors d'une conférence organisée ce 26 mai 2015 à Gémenos (Bouches-du-Rhône), la coopérative ouvrière Scop-Ti, créée par les ex-salariés de Fralib (ex-Unilever) a dévoilé le nom de leur nouvelle marque de thés et d'infusions à destination de la GMS, "1336", en référence aux 1 336 jours de lutte.  

La nouvelle gamme de thé des ex-Fralib baptisée 1336 en références aux 1336 jours de lutte pour sauver leur usine
La nouvelle gamme de thé des ex-Fralib baptisée 1336 en références aux 1336 jours de lutte pour sauver leur usine

Un an jour pour jour après la fin de leur conflit avec Unilever, les ex-Fralib, aujourd'hui réunis au sein d'une coopérative ouvrière Scop Ti, ont officiellement relancé la production de l'usine et dévoilé le nom de leur nouvelle marque de thés et d'infusions à destination de la GMS, "1 336" en référence aux 1 336 jours de lutte des salariés contre la délocalisation de leur usine. "Cette marque parlera à ceux qui nous connaissent et interrogera ceux qui ne nous connaissent pas, explique Gérard Cazorla, l'ex secrétaire CGT du comité d'entreprise élu Président du comité de pilotage de la Scop.Ti. Pour ces derniers, nous mettrons sur l'emballage une notice explicative"

Un conflit de près de 4 ans 

Pour mémoire, rappelons que ce conflit a démarré le 28 septembre 2010 lors de l'annonce par Unilever de la fermeture de l'usine de Gémenos, où travaillaient alors 182 personnes à la fabrication des infusions Elephant et du thé Lipton. Le début d'un long bras de fer - trois plans sucessifs de licenciement déposés par Unilever seront invalidés par la justice -, qui prendra fin le 26 mai 2014 avec la signature d'un accord de fin de conflit prévoyant le versement par Unilever de 19 millions nécessaires pour financer le projet de coopérative de production Scop-Ti Société Coopérative Provençale de Thés et Infusions.

Négociations avec la GMS pour fabriquer des MDD

Financé pour le reste par 58 ex-Fralib coopérateurs, qui ont accepté de reverser leur indemnité de licencement (100 000 euros), le projet prend vie ce jour avec la naissance de "1336", une nouvelle marque à destination de la GMS -la marque Elephant n'ayant pu être conservée-, qui sera composée de 13 références d'infusions bio et de quatre références de thés. Et d'une marque baptisée tout simplement Scop-ti pour la distribution spécialisée (six références d'infusion et trois de thés). Parallèlement, la coopérative a répondu à deux appels d'offres pour fournir des enseignes sous MDD. L'usine, prévoit de débuter avec 29 salariés mais avec l'objectif de réintégrer 50 ex-Fralib d'ici 2016. La production devrait se situer la première année autour de 250 tonnes dont 50 tonnes en marque propre avec une présence en point de vente à partir de septembre 2015. "Nous sommes condamnés à réussir, a lancé Olivier Leberquier, directeur général délégué. Nous allons faire la démonstration que rien n'est fatal. Nous ne rêvons pas d'être milliardaire mais juste de faire vivre cette entreprise, nos familles et de créer des emplois".

 

 

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA