Les fabricants de meubles inquiets du rachat de Conforama

|

Lors d'une conférence de presse en présence des représentants des diverses confédérations syndicales et organisations professionnelles de l'industrie du meuble, Gilles Silberman, vice-président directeur-général de Cauval Industries, numéro un français du secteur, a insisté sur le "risque mortel" que faisait courir à son entreprise et à l'ensemble de l'industrie du meuble en France l'acquisition de Conforama par le fabricant sud-africain Steinhoff. En effet, sur un chiffre d'affaires annuel de 500 millions d'euros, Cauval en réalise pratiquement 100 millions avec Conforama. Or, l'acquisition récente de plusieurs distributeurs britanniques par Steinhoff a, selon lui, causé de lourdes pertes de marché. Sans remettre en question la cession de Conforama, Gilles Silberman a rappeler l'urgence d'une action concertée de tous les acteurs du secteur, éventuellement sous l'égide de l'Etat comme ce fut le cas dans l'automobile. L'industrie du meuble emploie 120 000 personnes en France, un chiffre comparable, justement, à celui de l'automobile.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter