Les fabricants français de chips investissent dans le sud

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Chez Sibell, le nouveau bâtiment sera situé près de l’usine de fabrication de chips, qui reste l’activité principale, avec une gamme d’aromatisées qui représente 30?% de ses ventes.
Chez Sibell, le nouveau bâtiment sera situé près de l’usine de fabrication de chips, qui reste l’activité principale, avec une gamme d’aromatisées qui représente 30?% de ses ventes.© photos dr

Altho, le fabricant breton (88 M€ de CA) des chips Brets a choisi d’installer sa nouvelle usine, inaugurée en novembre 2014, en Ardèche. Ce projet, qui a représenté un investissement de 23 M€ et permis la création de 60 emplois dans la région, sera complété par une enveloppe de 9 M€ en 2015 et la création de 40 emplois d’ici à fin 2016. Cette deuxième phase d’investissement sera dédiée à la mise en place de nouveaux espaces de stockage de produits finis et de pommes de terre. L’usine ardéchoise, dédiée essentiellement à la production de chips pour les marques de distributeurs, offrira alors une capacité de 8 000 tonnes par an, contre 5 500 tonnes aujourd’hui. Avec l’objectif d’attaquer l’Europe du Sud et notamment le marché italien. Pour répondre à son concurrent, Sibell a investi de son côté 7,5 M€ dans un nouveau bâtiment industriel à Aubagne, dans les Bouches-du-Rhône, pour poursuivre sa diversification dans les snacks. « En 2015, nous allons investir 10 M€ supplémentaires : 2 M€ consacrés à la rénovation du bâtiment et 8  € à l’achat de machines pour nous permettre de grossir dans le snacking », a déclaré Charles Benkemoun, le président de Sibell. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2356

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA