Les femmes en sont friandes !

|

ENQUÊTEPlus de 8 clientes sur 10 en ont au moins une, et la majorité d'entre elles en détiennent même trois exemplaires. Les cartes de fidélité sont plus que jamais incontournables, spécialement dans l'alimentaire.

Les femmes mettent de tout dans leur sac à main : clés, rouge-à-lèvres, mouchoirs, porte-monnaie, agenda... et 3,7 cartes de fidélité ! C'est la moyenne révélée par l'étude de TNS Direct pour Accentiv', filiale de conseil en marketing relationnel du groupe Accor. Réalisée par téléphone auprès de 474 sondées, l'enquête montre l'intérêt de la gent féminine pour les cartes de fidélité, en particulier celles des enseignes alimentaires. Non seulement détenues par plus de 9 femmes sur 10, elles sont aussi les plus souvent utilisées pour 87 % des répondantes et leurs préférées pour 75 %. Un véritable plébiscite ! « Ces résultats prouvent que les programmes de fidélisation des enseignes alimentaires font partie intégrante du quotidien des clientes », note Patrick d'Auvigny, directeur du marketing et du développement d'Accentiv'.

Une approche mature

Les plus férues sont les mères de famille de 3 enfants ou plus, les jeunes femmes s'installant dans la vie et les retraitées. Bien que séduites, les femmes restent prosaïques : elles adhèrent aux cartes essentiellement pour les avantages financiers. « Elles préfèrent obtenir des bénéfices concrets et immédiats, réductions, cadeaux ou promotions. Nouer un lien privilégié avec un enseigne ou disposer de services préférentiels passent au second plan », détaille Patrick d'Auvigny.

Les porteuses de cartes ont de la suite dans les idées : plus de 80 % utilisent les bons d'achat ou de réduction. Là aussi, la raison économique prédomine, puisque les utilisatrices les plus régulières de ces récompenses sont les retraitées et les clientes disposant de revenus modestes. Près de 80 % des clientes transforment aussi leurs points de fidélité en cadeaux. Ce dispositif les fidélise : pour gagner davantage de points, elles se disent prêtes à aller systématiquement dans le même point de vente (55 % des porteuses de cartes), à venir plus souvent y faire leurs courses (38 %) ou à y acheter plus de produits (18 %). « Un autre avantage des cadeaux est qu'ils donnent aux clientes le sentiment d'être reconnues », ajoute Patrick d'Auvigny. Les enseignes ont donc intérêt à mixer leur panoplie d'avantages, sans craindre d'embrouiller leurs fidèles, devenues expertes. Ainsi, 94 % estiment le fonctionnement et le système de récompenses faciles à comprendre.

Serait-ce le parfait accord entre femmes et cartes ? Pas tout à fait : 16 % y restent réfractaires, la majorité de ces dernières (68 %) déclarant qu'il s'agit d'un choix personnel. Le souhait de ne pas se sentir obligée d'acheter arrive en tête des raisons invoquées. Un rejet de principe à tout type de corde au cou...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1967

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres