Les fêtes et la nouvelle année seront fastes

|

étude - Bien soutenues par le dynamisme des consoles portables, les ventes de jeux vidéo devraient enregistrer de nouveaux records en 2006. Avec deux nouvelles machines à venir, 2007 s'annonce plus brillant encore.

Petit retour quelques mois en arrière. Déçus par les faibles quantités de la console XBox 360 mises sur le marché par Microsoft pour Noël 2005, et chagrinés par le flou entretenu autour des dates de lancement de la PS3 et de la Wii, les professionnels du jeu s'interrogeaient. La classique « transition » entre deux générations de consoles n'allait-elle pas, cette fois, être trop longue ? Au point de nuire aux ventes de logiciels. Dès le début de l'été, pourtant, l'institut d'études GfK livrait des chiffres rassurants. Et des prévisions (voir p. 63) particulièrement optimistes. « C'est une année de transition réussie, résumait Natacha Pépion, une analyste spécialisée dans les logiciels de loisirs, à l'occasion du salon Idef (Interactive & Digital Entertainment Festival) de Cannes. Le marché est en croissance de 37 % au cumul des quatre dernières années. Ce n'est pas un épiphénomène : c'est une tendance de fond. »

Tous les voyants dans le vert

 

Pour 2006, la profession parie sans hésiter sur de nouveaux records. Records du nombre de consoles vendues, de chiffre d'affaires pour les jeux, notamment ceux destinées aux portables. Car les petites PSP de Sony et DS de Nintendo, comme c'était prévu, ont massivement contribué à maintenir le marché à flots. Durant la seule période janvier-juin 2006, les ventes de consoles portables ont été multipliées par deux par rapport à la même période de 2005. En termes de chiffre d'affaires, le coefficient multiplicateur est même de 2,4, grâce au prix de vente élevé de la DS et, surtout, de la PSP.

Les jeux suivent la même tendance, avec des volumes inespérés réalisés sur la gamme « Touch » de Nintendo : Animal Crossing, Nintendogs, Programme d'entraînement cérébral, etc. Stéphan Bole, directeur général de la filiale française du groupe japonais, assure d'ailleurs que même l'hypothèse haute de l'institut GfK sur les jeux pour consoles portables sera largement dépassée en fin d'année. Chez Sony, dont la PSP revendique à ce jour moins de titres emblématiques, on devrait pouvoir compter sur le très original LocoRoco, et, surtout, sur le nouvel épisode de Grand Theft Auto (Vice City Stories), la série phare de l'éditeur Take2 Interactive, dont le lancement est programmé pour le 3 novembre. Optimiste, l'éditeur prévoit de mettre en place 300 000 exemplaires de son jeu au lancement et ce, malgré un tarif des plus élevés pour un jeu portable : 55 E.

Du côté des consoles de salon, 2006 aura logiquement été plus calme. Malgré l'arrivée programmée de la génération suivante, la PlayStation 2 a encore réalisé de belles ventes. Mais le Game Cube Nintendo et surtout la XBox première génération ont vu leur score décliner fortement. Chez Microsoft, 2006 a logiquement été consacrée à la 360, seule console de salon de nouvelle génération disponible sur le marché. Avec quels résultats ?

Microsoft va mettre l'accent sur le multimédia

 

Traditionnellement avare de chiffres, le constructeur américain a annoncé, au début de l'été, que ses objectifs étaient atteints, et même dépassés, avec 215 000 machines vendues à la fin juin. Le but affiché est d'avoir converti entre 400 000 et 500 000 joueurs à la fin de l'année, afin de prendre une bonne longueur d'avance avant les ar- rivées de la Nintendo Wii et, surtout, de la Sony PlayStation 3. « Les trois acteurs prennent beaucoup la parole en ce moment, constate François Ruault, directeur de la division grand public de Microsoft. Mais le seul qui sera présent à Noël avec de gros volumes, et qui pourra proposer une offre de 160 titres, c'est nous ! De plus, notre système de jeu en ligne génère des revenus complémentaires pour la distribution, via l'achat de cartes à points, si bien que la transaction moyenne sur six mois frôle les 550 E pour une XBox 360 ! »

Le report du lancement de la PS3 de novembre 2006 à mars 2007 est un atout supplémentaire dans le jeu de Microsoft, mais, chez un éditeur, on s'étonne des ambitions jugées timides, du constructeur américain. « Il y aura beaucoup d'argent dépensé et une très belle campagne marketing en fin d'année, note un responsable commercial, mais on nous parle d'un objectif de 500 000 consoles vendues à la fin 2006. Attendez : on est sur les volumes que Sega faisait sur la Dreamcast ! Si Microsoft se contente de si peu, la PlayStation 3, même en sortant en mars, peut avoir refait son retard dès la fin 2007 ! »

Le retard de la PS3 peut-être positif

 

Confiant, François Ruault assure que le gros différentiel de prix jouera pour la XBox 360. De plus, il précise que sa console a encore de belles pistes à explorer : « Nous n'avons pas encore mis en avant les capacités multimédia de notre console et ce, de façon délibérée, afin de ne pas embrouiller le message. Mais la XBox 360 a bien été conçue pour ça, pour être ouverte sur les appareils mobiles comme les baladeurs MP3, pour se connecter avec ou sans fil, pour prendre sa place dans l'environnement Media Center créé avec l'arrivée de Windows Vista... Nous allons de plus en plus mettre l'accent sur ces fonctions-là ! »

Avec l'arrivée de la Wii, programmée pour le 8 décembre, cette fin d'année s'annonce donc pour le mieux. Quant à la Playstation 3 de Sony, si elle manque ce grand rendez-vous, son report pourrait receler quelques bonnes surprises. Le constructeur japonais a en effet déjà annoncé que, contrairement à ce qui était prévu, les deux versions de la nouvelle console bénéficieront d'une connexion HDMI, ce qui leur permettra de se connecter à un téléviseur sans perdre le bénéfice de la haute définition. Sans parler d'une possible baisse de prix, tout à fait envisageable en Europe depuis... qu'elle a été annoncée pour le marché japonais.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1972

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous