Les Français boivent moins de boissons alcoolisées tout en dépensant plus

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

ETUDE L’association Entreprise et Prévention vient de rendre public son baromètre annuel de la consommation des boissons alcoolisées en France. Celle-ci montre des achats de boissons alcoolisées en baisse continue mais un budget moyen annuel qui a sensiblement augmenté ces dernières années.

Les Français sont devenus très majoritairement des consommateurs occasionnels: la moitié d’entre eux consomment moins d’une fois par semaine. Hors domicile, ils sont minoritaires (45%) à consommer des boissons alcoolisées, pour l’essentiel au moment des repas.

"Les Français, de moins en moins consommateurs réguliers, privilégient une consommation occasionnelle et opèrent une montée en gamme dans le choix des produits. On constate simultanément une baisse des quantités achetées et une hausse du budget moyen", note Alexis Capitant, directeur général d’Entreprise & Prévention.

Des messages ciblés

"Autre enseignement, avec 75% de consommateurs occasionnels, les messages de prévention doivent s’orienter sur les repères de consommation ponctuelle, comme le seuil à ne pas dépasser de 4 unités d’alcool en une seule occasion, et sur les situations à risque" propose-t-il.

Des consommateurs plutôt hebdomadaires

Ce baromètre s’appuie notamment sur une étude réalisée par l'Ifop sur la fréquence des usages des boissons alcoolisées. Celle-ci montre que la consommation quotidienne ne concerne plus qu'un Français sur dix. Les Français sont majoritairement des consommateurs hebdomadaires (39%) ou mensuels (24%), 11% d'entre eux consomment moins souvent (tous les deux ou trois mois) et 15% pas du tout, selon la même étude.

322,5 euros de dépenses par an

Autre étude menée pour ce baromètre, celle de Kantar qui releve que le niveau moyen d’achat par foyer a fondu de 6,5 litres entre 2007 et 2012, à 74,2 litres (en 2012). Dans le même laps de temps, le budget dépensé par an et par foyer pour les boissons alcoolisées (vins tranquilles et effervescents, spiritueux et bières) a augmenté de 21 euros, à 322,5 euros, l’an dernier.

Rappelons qu’Entreprise & Prévention réunit 19 entreprises - neuf en France métropolitaine, dix à la Réunion - des boissons alcoolisées en France. Son but est de lutter contre la consommation excessive ou inappropriée d’alcool.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA