Les Français comprennent mieux les objets connectés, mais… [Etude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

ETUDE Près de 6 Français sur 10 disent connaître les objets connectés d’après une étude Opinionway publiée le 22 mars 2017, c’est 14 % de plus qu’en 2016. Mais l’adhésion des Français est molle, des efforts restent à faire du côté des fabricants et des distributeurs. 

58% des Français connaissent les objets connectés en 2017.
58% des Français connaissent les objets connectés en 2017.© minastefanovic - Fotolia

En 2017, les Français ont gagné une meilleure perception des objets connectés. Une étude Opinionway publiée le 22 mars 2017 révèle que 45% des Français perçoivent les objets connectés comme une révolution, au même titre qu’Internet il y a quelques années. C’est 10 points de plus qu’en 2016. Ce chiffre est à mettre en perspective avec la connaissance de l’objet connecté, 12% des personnes interrogées expliquent connaître très bien les objets connectés et 46% plutôt bien. Seuls 5% des interrogés disent très mal connaître les objets connectés, contre 9% en 2016.

Plus de la moitié des Français possèdent maintenant un appareil connecté contre 35% en 2016, 29% disent avoir une télévision connectée, 12% une alarme, caméra de sécurité ou bracelet sportif, et 11% ont une montre connectée. Pour les personnes interrogées, ces objets connectés servent à nous alerter en temps réel (50%), surveiller notre logement (41%) ou encore contrôler notre consommation (40%). Les secteurs les plus plébiscités restent la santé, la sécurité, l’énergie et la domotique.

Des améliorations à prévoir pour la distribution et les fabricants

90% des interrogés ont réussi à citer un objet connecté spontanément, "l’amorçage est là, indique Philippe Le Magueresse d’Opinionway. Mais il reste des efforts à faire du côté des distributeurs et des fabricants," poursuit-il.  82% des personnes interrogés indiquent que les objets connectés ne sont pas toujours utiles : "L’adhésion des français est molle, les objets connectés ne répondent pas encore à de vrais besoins des consommateurs, c’est encore juste pour déclencher l’achat massif. Ils attendent de l’expérience, de l’usage," souligne Philippe Le Magueresse. Il y a encore du travail à faire du côté des fabricants pour mieux coller aux besoins des consommateurs.

Pour la distribution, des efforts sont aussi à réaliser : 46% des personnes interrogées perçoivent leur prix comme trop élevé et 36% trouvent que les commerçants et distributeurs ne donnent pas envie d’acheter des objets connectés. "Il y a encore du travail, il faut théâtraliser, mettre en scène, susciter l’envie d’essayer," explique Philippe Le Magueresse.

DISTREE#Connect : un salon dédié les 24 et 25 avril 2017

Pour accélérer le développement des relations entre fabricants d’objets connectés et distributeurs, Distree Events ouvre les 24 et 25 avril 2017 la 2ème édition des DISTREE#Connectdays, un salon dédié à la distribution high-tech. Il propose des rendez-vous en one-to-one entre acteurs de la grande distribution et de la distribution spécialisée, et les 150 exposants, start-up et grands constructeurs.

*Etude Opinionway réalisée auprès de 1070 Français âgés de plus de 18 ans, entre le 8 et le 12 mars 2017 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA