Marchés

Les Français dans leurs petits souliers

DossierSONDAGE Noël 2013 sera-t-il placé sous le signe de la crise ? Quelles sont les intentions d'achats des Français ? Combien ont-ils prévu de dépenser ? Et quand vont-ils commencer leurs présents ? Quels types de cadeaux seront plébiscités ? Quels seront les circuits de distribution privilégiés ? Les réponses au travers d'un sondage mené par l'institut Toluna en exclusivité pour LSA.

Leur vision de ce Noël 2013 est encore très floue. Environ trois mois avant le réveillon, les Français ont toujours bien du mal à se projeter

68,9%

Le pourcentage des Français qui déclarent qu'ils vont passer Noël chez eux
Tous aux abris ! En cette période d'incertitudes économiques, rien ne vaut un Noël entourés des siens, famille et/ou amis, mais chez soi ! Seulement 25,4% déclarent qu'ils vont le passer ailleurs en France, contre un tout petit 5,7% qui le fêteront à l'étranger.

avec précision. Normal me direz-vous en ces temps incertains ! Ainsi, les indécis sont plus que jamais légions. Selon notre sondage Toluna-LSA sur les intentions d'achats, près d'un tiers des Français ne savent pas encore quand ils vont commencer à remplir leur hotte, ni, pour plus de 20%, s'ils vont dépenser plus ou moins que l'an dernier pour le fameux réveillon. Pire, près de 50% ignorent combien ils vont consacrer à leur budget cadeaux, même vaguement.

Il est possible que les consommateurs se tournent encore plus que d’habitude vers des aliments festifs à petit prix, afin de maintenir leurs dépenses de cadeaux. Les ménages devant faire de fortes économies ont prévu de réduire d’abord leurs sorties et les cadeaux pour les adultes, plutôt que de toucher à ceux pour les enfants. Mais un Français sur cinq n’a pas encore d’idée précise : les dernières semaines devraient encore être déterminantes, dans l’alimentaire notamment.

PHILIPPE GUILBERT, directeur général de Toluna

« Les dernières semaines devraient être encore très déterminantes », confirme Philippe Guilbert, directeur général de Toluna. À l'instar

MÉTHODOLOGIE

Le sondage Toluna www.quicksurveys.com a été réalisé par internet en France les 18 et 19 septembre 2013 auprès d'un échantillon de 1 950 personnes, âgées de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population nationale en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

des élections, cette masse d'indécis pourrait bien faire pencher la balance dans un sens comme dans un autre. Ce qui ressort en revanche, c'est que - si sacrifice il y a et il y aura sans aucun doute pour une partie de la population -, « c'est d'abord l'alimentaire qui sera en première ligne afin de maintenir les dépenses de cadeaux et, avant tout, ceux des enfants, qui restent la priorité des priorités », conclut Philippe Guilbert.

DÉBUT DU COUP D'ENVOI DES CADEAUX EN NOVEMBRE

Quand pensez-vous, en%, commencer vos achats ?

Les Français vont-ils s'y prendre au dernier moment pour effectuer leurs cadeaux de Noël ? Apparemment non, dans les intentions du moins, puisque près de 50% déclarent qu'ils vont commencer en novembre. Mais l'histoire ne dit pas dans quelles proportions ? Sachant que décembre de toute façon assurera le gros des finitions, en alimentaire, c'est évident, mais aussi pour les cadeaux, surtout pour les adultes. Pour ceux des enfants, l'effet pénurie sur certains produits pourrait inciter à ne pas attendre le dernier moment pour s'enquérir du dernier jouet à la mode, mais rien n'est moins sûr.

QUELQUES SACRIFICES EN VUE

Par rapport aux fêtes de l’an dernier, prévoyez-vous de dépenser, en%… ?

Alimentation Sorties Cadeaux enfants Cadeaux adultes
Si Noël reste sacré, la crise va tout de même se faire ressentir cette année. Rien de catastrophique néanmoins puisque le niveau de restrictions budgétaires est à peu près le même que l'an dernier. Les Français sont en revanche moins nombreux à vouloir faire plus de folies, 4 points en moins par exemple sur l'alimentation. Quelques sacrifices donc en vue, mais aussi quelques folies raisonnables !

DES ENFANTS PLUS FACILES À COMBLER

Combien prévoyez-vous de dépenser en cadeaux pour les enfants et les adultes ?

Assez stable par rapport à l'an dernier, estime Toluna, le budget cadeaux est plus de deux fois plus élevé que celui dédié à l'alimentaire.

Mais alors que pour les enfants, qui concentrent 27% de ce budget total, la large majorité prévoit de dépenser moins de 100 €, pour les adultes, cette même large majorité bascule sur un budget de plus de 200 €.

367,59€
L’estimation du budget moyen des cadeaux, dont 27% pour les enfants

DES CLASSIQUES ET DE LA MONNAIE SONNANTE ET TRÉBUCHANTE AU PIED DU SAPIN

Au pied du sapin, on retrouve les grands classiques !

Dans le top cinq, les jouets naturellement, la confiserie et les chocolats, les parfums-cosmétiques, les articles de mode, les livres. Signe des temps, l'argent gagne plus de 4 points. À noter aussi, le bon classement des chèques cadeaux et des coffrets cadeaux qui permettent d'offrir un peu de rêve pour pas cher. Quels types de cadeaux prévoyez-vous d'offrir ?

- JOUETS : 46,6% - CONFISERIE, CHOCOLAT : 46,6% - ÉLECTROMÉNAGER : 8,3% - PARFUM, COSMÉTIQUES : 42% - ÉQUIPEMENT DE SPORT : 9,1% - VÊTEMENTS, MODE : 35,9% - LIVRES, FILMS, MUSIQUE : 35,6% - ARGENT : 33,1% - COFFRET CADEAU : 17,3% - CHÈQUES CADEAUX : 24,3% - HIGH-TECH, MULTIMÉDIA : 23,9% - MAISON, DÉCORATION : 21,7% - JEUX VIDÉO : 21% - AUTRE : 6,6% - VINS, ALCOOLS : 19,7%

LES ENTRÉES À L'HONNEUR

Au-delà des entrées (foie gras, saumon, huîtres...), qui concentreront plus de 66% des extras et des desserts, les Français ont bien l'intention de sabrer le champagne au cours de la soirée. Symbole de la fête, il coulera encore à flots à Noël. Tout comme le vin. Le tout avec modération bien sûr.


INTERNET AU COUDE À COUDE AVEC LES HYPERS

Où pensez-vous acheter ces cadeaux (plusieurs réponses possibles en%) ?

Déjà incontournable l’an dernier, le canal internet, qui comptait 22,9 points d’écart
avec la GMS en 2012, se retrouve à seulement 3,8 points cette année. Sans être exclusifs,
les Français plébiscitent de plus en plus les sites en ligne, synonymes pour eux de gain
de temps et/ou d’argent, le tout pour un service de plus en plus au point.

UN BUDGET ALIMENTAIRE MODESTE ET EN BAISSE

Pour près de 58% des Français, le budget alimentaire restera serré puisqu’il s’élèvera à moins de 150€. Le budget moyen atteignant 138,75 €, un chiffre en baisse confirme Toluna. De quoi rendre plus que jamais nécessaires les initiatives des industriels comme des distributeurs autour de menus malins et autres promotions. Seulement 21,75% prévoient de dépenser de 200 à 500 €. Et seulement 1,2% plus de 500 €.

138,75€
L’estimation du budget moyen en alimentaire pour Noël 2013.

L'HYPERMARCHÉ, ROYAUME DES ACHATS DE NOËL

Sans surprise, les Français vont remplir leur chariot principalement dans les hypermarchés et les supermarchés, pour l'alimentaire du moins. Internet prend 3 points, mais reste loin il est vrai.

À noter, la bonne position des marchés, foires et salon, qui laisse présager du succès une nouvelle fois cette année des marchés de Noël se multipliant partout dans l'Hexagone.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA