Les Français demandent aux enseignes de s’impliquer plus dans le local [étude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Quelle est la perception des Français sur les enseignes de distribution et leurs attentes concernant leurs engagements au niveau local . Voici les résultats du sondage réalisé par Generix Groupe et l’institut Toluna fin mars 2015.

Nature et découvertes s'est associée à la société MicroDON pour proposer la pratique de l'arrondi au dessus, et soutenir ainsi un projet local.
Nature et découvertes s'est associée à la société MicroDON pour proposer la pratique de l'arrondi au dessus, et soutenir ainsi un projet local.© Vincent Baillais

Comment s’ancrer dans le tissu local, être un acteur légitime ? Si les enseignes de distribution ont pignon sur rue et abondent dans les centres villes, leurs initiatives pour devenir des acteurs à part entière de la vie locale sont encore assez peu nombreuses. Une étude, réalisée par Generix Groupe avec l’institut Toluna, a analysé la perception des Français sur ces enseignes et leurs attentes concernant ces magasins au niveau local. Décryptage des enseignements de cette étude. (Méthodologie : sondage réalisé auprès de 1 000 personnes représentatives de la population française, du 28 au 30 mars 2015)

Des enseignes peu impliquées au niveau local

Sans surprise, quand on pense local, on pense d’abord aux associations et aux institutions publiques. Dans cette étude, seuls 14,1 % des sondés estiment que les enseignes de grandes distribution sont engagés localement (17,30 % pour les commerces de quartier). Plus dur, elle juge leur engagement très insuffisant :

 

 

Jugement des Français à l’égard des enseignes :

 

Des actions à mener

Mais dans ce tableau peu flatteur pour la grande distribution, les Français aspirent tout de même à voir ces acteurs s'impliquer davantage dans des actions solidaires. Les sondés sont en effet près de 90 % à estimer que la ces acteurs sont légitimes pour s’engager dans des actions de solidarité locale. « Cette notion est cruciale, souligne Christophe Kuhner, responsable marketing de la gamme Generix collaborative customer chez Generix Group, elle montre que les Français sont dans l’attente de solidarité locale. Ils aspirent à une relation différente» En effet, près d’un Français sur quatre (24,3 %) déclarent que si les enseignes se lançaient dans des projets de solidarité locale, alors ils contribueraient aux initiatives proposées par l’enseigne, ils commmuniqueraient auprès de leur entourage sur cette initiaitive (57 %) et ils fréquenteraient plus souvent ce magasin (47,9 %) .

 

Dans le détail, cet engagement solidaire se traduit d’abord, selon les sondés, par un partenariat avec des associations locales (52,2%) puis par le financement d’initiavies économiques locales ( 45,9%). « On sent une vraie envie de la part des enseignes et une attente des Français. L’économie participative nous pousse aujourd’hui à réfléchir différemment sur la relation client. La fidélisation militante est, à mon sens, une solution très pertinente pour nouer des liens forts durables entre l’enseigne et ses clients », analyse Christophe Kuhner.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA