Les Français encore réservés vis-à-vis du digital en magasin [Etude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

D’après le premier baromètre Shopper de Samsung présenté à la presse ce mardi 5 juin au matin à Paris et mené en partenariat avec LSA, les Français restent attachés au magasin pour leurs achats et sont encore dubitatifs quant à l’usage des dispositifs digitaux.

54 %

des Français pensent que la qualité de conseil est meilleure quand le vendeur est accompagné d’un dispositif digital

Les points de vente restent encore et toujours la pierre angulaire du shopping. Telle est la principale conclusion du premier baromètre Shopper de Samsung, mené en partenariat avec LSA, présenté ce mardi 5 juin au matin. Toutefois, les clients ont des attentes très différentes entre le web et le magasin.

Ils misent sur la Toile pour obtenir les meilleurs prix (66 %), accéder à une large gamme de produits (55 %) et en vérifier la disponibilité (54 %).

Le magasin demeure, lui, incontournable pour les courses « corvées » (88 %) et plaisir (76 %) ainsi que pour s’assurer de la qualité des produits (85 %) ou bénéficier de conseils et d’avis (73 %). Ce qui incite aussi presque un consommateur sur deux à se rendre en magasin, ce sont la marque et ses produits (46 %). Les distributeurs doivent donc continuer à travailler leur image de marque et à renouveler leur offre. Autre levier important, la promotion, car plus d’un Français sur deux regarde de près les messages promotionnels.

En attente de conseils

Une fois la porte du magasin franchie, les consommateurs restent attachés aux contacts avec les vendeurs. D’ailleurs, 62 % d’entre eux accordent une note supérieure à 7 sur 10 à la qualité de service et 54 % estiment que les conseils seront meilleurs si le vendeur dispose d’un dispositif digital. Sur ce point, les distributeurs ont investi, puisqu’une enseigne sur deux a équipé ses salariés.

En revanche, l’appétence des clients pour les outils digitaux n’est pas flagrante. Dans le top 3 des équipements qu’ils jugent utiles, les consommateurs citent l’encaissement mobile (44 %), la réalité virtuelle (43 %) et l’écran pour un essayage virtuel (43 %). Mais plus de 51 % ne font pas confiance au paiement dématérialisé, un taux qui monte même à 57 % pour l’encaissement mobile.

Pas technophiles les Français ? Disons plutôt qu’ils font preuve d’une certaine inertie. Le paiement sans contact a mis des années à s’imposer. Sur l’encaissement mobile, à peine 36 % des enseignes le proposent alors qu’il permet de zapper l’attente et le passage en caisse. Or l’étude souligne que plus d’un Français sur deux trouve le digital pertinent s’il lui permet de gagner du temps… Les distributeurs devront donc faire preuve de pédagogie pour changer les habitudes et, surtout, insister sur les gains générés.

« 79% des shoppers réalisent la totalité ou finalisent leur acte d’achat en magasin. L’avenir est sans aucun doute dans le digital… mais le magasin physique reste malgré tout indispensable. »

Gary Guillier-Marcellin, directeur de la division Display de Samsung France

 

 

 

Méthodologie

Samsung s’est associé à LSA pour faire réaliser cette enquête, menéeen ligne par Infopro Digital Études du 16 au 23 mars auprès de 1 000 particuliers de 18 ans et plus représentatifs de la population française métropolitaine.

 

Article extrait
du magazine N° 2510

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA