Marchés

Les Français manquent de patates

|

Manger trois à six portions de féculents par jour... Les Français en sont encore loin. Selon une étude Nutrinet réalisée auprès de 80 209 participants, 35,4% des hommes et - pire - 65,9% des femmes ont des apports en féculents inférieurs aux recommandations nutritionnelles. « C'est le repère de consommation le moins bien connu des repères alimentaires du PNSS, avec seulement 22% des sondés qui en ont connaissance, contre 86% pour le fameux " au moins 5 fruits et légumes par jour " ». L'idée que les féculents feraient grossir est aussi un élément d'explication. Une consommation insuffisante donc, juge l'étude, globalement stable quels que soient l'âge (légèrement plus faible chez les plus de 65 ans) ou les CSP, sauf chez les agriculteurs où elle est plus élevée, notamment le pain et les pommes de terre. Du côté des régions, le Limousin, la Bretagne et le Nord-Pas-de-Calais sont plus friands de féculents, à l'inverse de la région Paca et de l'Alsace. Le pain reste le principal contributeur (environ 45%), devant les pommes de terre (20%), les pâtes (17%) et le riz (8,5%). « Ces résultats justifient une meilleure communication des recommandations du PNSS et de l'intérêt des féculents pour assurer la sensation de rassasiement, signal essentiel de la régulation de la prise alimentaire », conclut l'étude.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter