Les Français ne voient pas les prix baisser

|

ENQUÊTE Alors que la déflation sévit depuis plusieurs mois pour les produits de grande consommation, une étude d’Iri montre que, si les Français s’intéressent toujours à la question du prix, ils ne s’aperçoivent pas des baisses actuelles !

Méthodologie

Baromètre Shopperscan, sondage effectué par Iri en rayons auprès de 800 shoppers, en février et mai 2014, réponses en %

Le constat est sans appel ! Alors que la guerre des prix fait rage entre industriels et distributeurs, les Français ne se rendent absolument pas compte de la valse des étiquettes. « Nous avons interrogé 800 shoppers dans les rayons. Aucun ne dit que les prix ont baissé », assure Frédéric Nicolas, directeur shopper insights chez Iri. Un comble lorsque l’on sait que les prix des PGC affichent une déflation de 0,81% en cumul annuel à fin avril. Pire, 83% de ces shoppers pensent que les prix ont augmenté et 17% qu’ils sont restés stables. Encore plus étonnant, il existe une grande méconnaissance du prix. Seuls 29% des shoppers connaissent le prix du produit qu’ils viennent d’acheter ! Pourtant, ce sacro-saint prix reste pour eux la première raison de fréquentation d’un magasin.

Alors comment expliquer de tels résultats « Le consommateur pense avant tout aux promotions. Il ne regarde plus le prix du produit. Il veut surtout savoir si l’article qu’il prend profite d’un rabais », explique Frédéric Nicolas. Ensuite, le client pense de plus en plus au « prix du chariot ». Il raisonne global et non plus à la référence, par unité. Il est également évident qu’il est totalement perdu par la communication de plus en plus forte sur les prix. Il n’y comprend plus rien. Enfin, le sujet de la qualité monte en puissance. « Il ne faut pas parler uniquement prix. Le discours sur le rapport qualité/prix doit monter en puissance », conclut Frédéric Nicolas.

Le prix reste le critère du choix du magasin

« Hormis la proximité (de votre domicile ou lieu de travail), pourquoi avoir choisi ce magasin »

le montant du chariot en juge de paix

« De manière générale, qu’est-ce qui vous fait dire qu’un magasin est moins cher qu’un autre »
Le prix arrive en tête de ce classement, surtout si on y ajoute la 3e place des promotions. À noter les bonnes places du « choix » et de la « propreté ». Il apparaît clairement que les Français jugent du positionnement prix d’un magasin par le montant de leurs chariots. Loin devant les promotions, les premiers prix…

Une déflation invisible !

« Ces derniers mois, pensez-vous que les prix des PCGC ont… »

Méconnaissance des prix

Bonne estimation de la mémorisation immédiate du prix du produit acheté, entre 2010 et 2014 (comparaison entre la réponse du shopper la la vérification du prix réel)

Les Français ne voient pas de baisses de prix. Comme en 2013 ou en 2012. On peut simplement noter que, l’année dernière, 8% des shoppers pensaient que les prix stagnaient. Ils sont 17% cette année.

Seuls 29% connaissent le prix du produit… qu’ils viennent d’acheter. Un ratio qui diminue tous les ans. Preuve : sans doute que les consommateurs n’y comprennent plus rien aux prix.

Une guerre des prix sans effet…

« La guerre des prix entre enseignes fait-elle baisser les prix

Le prix… mais pas seulement

« Êtes-vous plus vigilant sur la qualité des produits »
La majorité des Français pense que la guerre des prix ne fait pas… baisser les prix. Ils imaginent sans doute que la guerre des prix favorise… les marges ! Le prix reste bien sûr essentiel pour les clients. Mais 49% d’entre eux regardent de plus en plus la qualité. Le début d’une tendance lourde

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2327

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous