Les Français plus accros à leur mobile qu’au paiement mobile… pour l’instant [Etude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les smartphones sont omniprésents dans la vie des Français qui sont de plus en plus connectés, selon l’étude annuelle Deloitte sur les usages mobiles. Si la consultation de contenus est aujourd’hui le l’usage dominant, le paiement mobile a nettement progressé depuis 2014.

Paiement mobile
Paiement mobile© thodonal - Fotolia

Quels sont les comportements des Français vis-à-vis de leurs appareils mobiles ? Le cabinet Deloitte a dévoilé jeudi 19 novembre 2015 la nouvelle édition de son baromètre mobile, qui étudie des thématiques clés telles que la place du smartphone dans le quotidien, les objets connectés, le m-paiement, le marché d’occasion des terminaux ou encore la publicité sur mobile. Désormais, 7 Français sur 10 possèdent un smartphone, 38% d’entre eux le consultent en moyenne 10 fois par jour et 28% jusqu'à 25 fois. "Le smartphone a investi notre quotidien comme aucun autre appareil, quel que soit le moment ou le lieu ; il n’est plus un simple outil de mobilité. Le smartphone s’impose comme le deuxième écran pour les 18-24 ans avec 46% qui l’utilisent très souvent en regardant la télévision", précise Ariane Bucaille, Associée responsable Technologie, Médias et Télécommunications chez Deloitte. Si la fonction de consultation de contenus apparaît nettement prioritaire avec 900 millions de consultations totales quotidiennes (emails, messages, vidéos…), d’autres fonctionnalités sont en train de progresser. 48% des détenteurs de smartphone ont déjà utilisé leur mobile pour regarder des sites marchands ou des applications liées à l'e-commerce. Ils sont 27% à regarder des sites de shopping au moins toutes les semaines et 26% des 18-24 ans utilisent très souvent leur téléphone pendant leurs courses. 

1 Français sur 5 prêt à tester le paiement mobile

Pour le moment, 8% seulement des personnes interrogées l’ont déjà utilisé en magasin, contre 3% en 2014. Si on note une belle progression dans cet usage, on observe également une certaine défiance liée à l’insécurité, au manque de bénéfice ou encore à la non-possession de l’application adéquate. Si 59% des détenteurs d’un smartphone déclarent ne pas être intéressés par le m-paiement et que 90% avouent ne jamais avoir testé le paiement mobile, l’étude note néanmoins que le paiement mobile en ligne a connu une belle progression, passant de 19% en 20104 à 31% en 2015 (dont 23% pour le paiement d’un mobile et 8% d’un service). 21% des sondés sont prêts à tester cette fonctionnalité, dont 15% pour de petits montants uniquement. "Le mouvement vers plus de mobiles dans les parcours commerciaux sera un levier pour le m-paiement, en intégrant un véritable réflexe dans les pratiques des Français, et à ce titre représentera une seconde chance auprès des utilisateurs", conclut l’étude.

Selon l’Index des paiements mobiles Adyen, publié en juin 2015, la part des paiements mobiles représente désormais 29% des paiements en ligne mondiaux. En France, elle est en progression avec 22,1% au deuxième trimestre 2015. Au sein de l’Europe, elle se situe derrière le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Espagne et l’Allemagne.

Méthodologie

L’enquête internationale de Deloitte (Global Mobile Consumer Survey 2015)  a été menée sur 30 pays, auprès de 49 000 répondants. Les données présentées dans l’édition française sont basées sur un échantillon de 2 000 répondants français âgés de 18 à 75 ans. Cet échantillon valide les quotas d’âge, genre, région, et représentativité professionnelle et de situation socio-économique. L’enquête a été réalisée en ligne entre mai et juin 2015 par Ipsos MORI, société indépendante spécialisée en enquête et sondage. Les données ont été exploitées par Deloitte.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA