Les Français renouent enfin avec les achats de textile

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Selon les résultats du Référenseigne Scoop Fashion de Kantar Worldpanel, les ventes de textile repartent afin à la hausse. 

Le trafic se développe à nouveau sur le marché du textile
Le trafic se développe à nouveau sur le marché du textile
Alors que l’année décalée à fin mars 2013 affichait un net repli en volume (-6%) et en valeur (-4%), le marché du textile se reprend cette année en volume grâce au rebond de la fréquence d’achat (+0.7 acte soit 11,9 actes d’achat par acheteur au CAM 1T 14). Ainsi, le trafic se développe à nouveau sur le marché du textile, les français achètent plus d’articles de mode et, malgré un prix moyen qui se stabilise enfin, ils dépensent plus. D’où un secteur de la mode porteur en valeur au CAM 1T 14 à +2%.
Excepté le chaussant, tous les rayons bénéficient de la hausse des dépenses des français.
 
 
Les français renouent avec des envies de shopping et pour cela ils circulent plus : ils fréquentent plus de circuits en moyenne en 2014 qu’en 2013. Internet reste le circuit qui gagne le plus de terrain cette année et dépasse ainsi les 10% de parts de marché valeur. Désormais 3ème circuit devant les chaînes de périphérie, internet continue d’être toujours plus attractif. Un recrutement qui s’accélère même avec 2,7 millions d’acheteurs gagnés au CAM 1T 14. C’était 1,3 million d’acheteurs recrutés au CAM 1T 13. Une croissance qui se fait toujours majoritairement au détriment de la concurrence.
 
Toutefois internet est encore loin du circuit leader de la mode avec plus de 31% de parts de marché : les chaînes de centre-ville/centres commerciaux. Ces dernières consolident chaque année leur position grâce à une clientèle toujours plus nombreuse. Le leadership tient toujours au même ingrédient : la plus grande envergure, avec un nombre de clients et une fréquence d’achat record parmi les circuits de la mode.
 
Un dynamisme du centre-ville qui porte atteinte en premier aux grands magasins dont la clientèle française est moins nombreuse et moins fidèle.
 
Autre circuit qui n’en finit plus de croître : les magasins de sport. Pour ce circuit également le levier de croissance principal est le recrutement avec, pour lui aussi, une accélération cette année. A cela s’ajoute un prix moyen en hausse. Intersport reste l’enseigne locomotive de croissance du circuit.
 
Et si internet, les chaînes de centre-ville et les magasins de sport affichent des gains de parts de marché continus, deux autres circuits en revanche relèvent la tête cette année grâce à une clientèle à nouveau plus nombreuse et qui achète plus: les chaînes de périphérie et les discounters (soldeurs et H.D.). Le palmarès des enseignes se retrouve d’ailleurs bouleversé, notamment dans le haut du classement, par le repositionnement de La Halle (regroupement des enseignes La Halle et La Halle ô chaussures).
 
Les premiers sanctionnés face au dynamisme des magasins de sport, des chaînes de périphérie mais aussi des discounters : les hypermarchés. Une concurrence agressive qui se ressent dans la baisse de fidélité de leur clientèle. En effet, alors que cette dernière accroît son budget mode au total France, elle n’en fait pas profiter les rayons textiles des hypermarchés. Le phénomène de baisse de fréquentation des hypermarchés due au drive semble quant à lui s’essouffler. Les hypermarchés doivent désormais essentiellement se battre face à la « concurrence parking ».
 
Ces données sont issues de Worldpanel, échantillon de 12 500 individus panélistes de Kantar Worldpanel, et calculées sur un univers textile/chaussures/accessoires au total France.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA