Les franchises prometteuses qu'il faudra suivre à la loupe

Derrière les grands noms comme Carrefour ou Monceau Fleurs, il est parfois difficile de distinguer les enseignes les plus dynamiques de celles qui n'ont plus le vent en poupe. Voici notre sélection parmi les 400 présentées au Salon de la franchise.

Burton of London
Burton of London© BURTON OF LONDON

Opportunité de création d’entreprise

En partenariat avec Toute la franchise


BEAUTY SUCCESS

BEAUTY SUCCESS

150 000 € d’apport personnel

demande de documentation

Devenir indépendant fait rêver bon nombre de Français. Mais les risques qui en découlent en refroidissent à peu près autant... Du coup, le compromis que représente la franchise a la cote en ce moment. Du 20 au 23 mars, le Salon de la franchise, à Paris, a attiré plus de 32 000 visiteurs, en hausse de 5,2% par rapport à l'an dernier. Mais avec près de 400 enseignes représentées, il n'est pas toujours évident de dénicher les plus prometteuses. Carrefour, Gemo, Monceau Fleurs... Les mécaniques bien rodées sont des valeurs sûres, mais elles ne sont pas toujours accessibles. L'idéal reste de repérer une valeur montante, comme Beauty Success.

 

Beauty Success mise sur son maillage des villes

 

Le concept n'est pas vraiment une nouveauté, puisque l'enseigne a été fondée en 1973, et qu'elle s'est ouverte à la franchise au milieu des années 90. Mais ce ne sont que ces dernières années que le réseau a pris une réelle ampleur, sous l'impulsion de Philippe et de Christophe, les deux fils du couple fondateur, les Georges. Avec 270 magasins, dont 190 franchisés et 80 succursales, le nouveau concurrent de Sephora et de Marionnaud a généré un chiffre d'affaires de 215 millions d'euros en 2010, en hausse de 5,7%. Alors qu'il a ouvert 26 magasins en 2010, il continuera sur le même rythme en 2011. La force du concept est, notamment, de viser un maillage des villes de 50 000 habitants. L'accompagnement des nouveaux franchisés est l'un des points forts qui lui ont permis de gérer sa rapide croissance. « Ils suivent une formation de trois semaines, explique Vincent Bénard, responsable du développement. Et au moment de l'ouverture, on les aide à implanter le magasin, puis on repasse tous les quinze jours pendant quelques mois. »

 

Le trésor de l'occasion

Reste que la concurrence des Sephora et autres Marrionaud est déjà bien développée. En revanche, du côté des enseignes de produits d'occasion, tout reste à faire. Appareils photo, CD, livres, téléphones portables... elles reprennent une foule de produits de la vie quotidienne contre du cash, à l'inverse des dépôts-ventes qui ne paient qu'après les avoir écoulés. Mais les perspectives sont tout aussi prometteuses.

Avec 73 magasins, Cash Express en ouvre une quinzaine par an. « Il ne faut pas croire que c'est grâce à la crise, la plupart de nos clients sont des CSP moyennes ou supérieures, prévient Roger Breille, président de Cash Express. Ce qui nous a relancés, c'est le succès des eBay, PriceMinister ou leboncoin.fr. Cela a été très bon pour l'image. » Sans oublier que le développement durable a rendu les consommateurs beaucoup plus sensibles au gaspillage. Résultat, depuis 2002, Cash Express a connu une croissance de son chiffre d'affaires à deux chiffres... à l'exception d'un + 7% en 2009.

Même dynamique pour son concurrent Easy Cash, qui espère passer de 63,5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010 à 75 en fin d'année. En revanche, cette enseigne innove avec un format de centre-ville actuellement en test à Lyon. « On espère l'ouvrir à la franchise à partir de septembre-octobre, et inaugurer les premiers à la fin de l'année », témoigne Joris Escot, directeur réseau d'Easy Cash. Intéressant pour les petits budgets, puisque l'apport personnel de départ devrait être bien plus faible que les 150 000 € du format classique.

 

 

Forte présence des concepts de marques

 

Parmi les nouveaux venus, il faut souligner l'arrivée de Burton of London. Cette enseigne de prêt-à-porter vieillissante vient d'être reprise en main par Thomas Hamelle. Ancien de la direction d'Orchestra, c'est un fin connaisseur du monde de la franchise. « Nous avons beaucoup de potentiel dans les villes moyennes », estime-t-il. Sur les 120 magasins qu'il veut encore ouvrir dans l'Hexagone, un tiers seront confiés à des indépendants.

Cette édition du Salon de la franchise a aussi été marquée par une forte présence de concepts de marques, certains carrément haut de gamme, comme Le Tanneur. Pour ce maroquinier, l'enjeu est de développer son chiffre d'affaires à travers un réseau à son nom. Avec 59 points de vente à fin 2010, après 11 ouvertures, il s'est imposé comme le premier réseau de maroquinerie en France. Et il a encore de la marge ! À ses côtés, l'enseigne de chaussures chics Finsbury se lance pour la première fois dans la franchise, tout comme Clarks, la célèbre marque d'origine britannique. Difficile pour un apprenti franchisé de ne pas trouver chaussure à son pied...

Tout avoir sur la franchise

  • 47,7 Mrds € : Le chiffre d'affaires de la franchise en France en 2009
  • 1369 : Le nombre de franchiseurs en France en 2009
  • 51 619 : Le nombre de magasins franchisés en France en 2009
  • 32 592 : Le nombre de visiteurs au Salon de la franchise, du 20 au 23 mars, en hausse de 5,2% par rapport à 2010

Sources : Salon de la franchise, Observatoire de la franchise, FFF

Nous venons d’ouvrir notre premier magasin de centre-ville, à Lyon, sur 80m². On y vendra essentiellement de la téléphonie, de l’électronique, des jeux vidéo, etc. Cela représente aussi bien une porte d’entrée plus abordable pour entrer dans notre réseau, qu’une diversification intéressante pour nos franchisés actuels.

 Joris Lescot, directeur réseau Easy Cash

 Avec 127 succursales, nous avons un éventail de magasins très différents, qui nous permet d’évaluer plusieurs scénarios d’implantation. J’estime qu’il nous reste environ 120 magasins à ouvrir en France, dont un tiers seront en commission affiliation dans des villes de 40000 à 100000 habitants.»

Thomas Hamelle, directeur général de Burton of London

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message