Les Galeries Lafayette font leurs premiers pas en outlet

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’enseigne de grands magasins est la première en Franceà tenter l’expérience du déstockage de ses collectionsdans le centre de marques One Nation Paris. 

Le coup d’essai semble déjà réussi, au vu des premières statistiques de fréquentation. Le samedi 13 septembre, la boutique Galeries Lafayette Outlet ouvrait dans le centre de marques One Nation Paris aux Clayes-sous-Bois (Yvelines). Une première pour les grands magasins français qui n’avaient jamais tenté l’aventure du déstockage de leurs collections étiquetées 30 % à 60 % moins chères. Dix jours plus tard, « les Galeries Lafayette Outlet ont un succès qui dépasse de loin nos prévisions les plus optimistes, s’enthousiasme Bertrand Catteau, directeur général de Catinvest, le promoteur du centre. Nous avons eu plus de 35 000 visiteurs pendant le week-end d’ouverture. Et le chif­fre d’affaires réalisé sur ces deux jours est celui qui était prévu pour le reste du mois septembre, du 13 au 30, soit dix-huit jours. »

Standing préservé

Il faut dire que la « transposition » – on pourrait aussi dire le concentré – d’un grand magasin sur une surface de moins de 1 000 m², représentatif de cinq univers de la mode, a été mûrement réflé­chie. « Il n’était pas question de dégrader le concept de l’enseigne dans sa version outlet, souligne Olivier Bron, directeur réseau Galeries Lafayette. Le visiteur trouve ici un parcours client calqué sur celui de nos grands magasins, avec les mêmes présentations sobres et “classe”. » Comme le résume Valentin, jeune vendeur transfuge des Galeries Lafayette d’Angoulême : « Il n’y a que le mot outlet et les prix qui chan­gent, le standing est le même ! » Seule concession aux fameuses démarques : un pilier à l’entrée où les pourcentages de remise sont plus décoratifs qu’informatifs. Et aucun affichage criard sur les « prix chocs ».

Grands noms, « petits prix »

C’est plutôt en inspectant les étiquettes – portant prix initial, pourcentage de remise et prix final de vente, conformément aux règles de l’outlet – que l’on découvre les bonnes affaires. Tel le trench-coat Burberry’s passant de 1 295 € à 589 €. L’écharpe Kenzo à 90 € (- 50%) ou le sac Fred Perry à 57 € (- 40 %). Un très élitiste manteau pour enfant en fausse fourrure bleu ciel de chez Gucci était à saisir pour 149 € au lieu des… 2 850 € initiaux le jour de l’ouver­ture !

En plus de sa cinquantaine de griffes, le magasin propose un mural Lafayette Collection. Offrant des articles féminins aussi « imbattables » que la robe à 15 € ou le pull à 17 €. Selon les premiers bilans de Catinvest, « les trenchs Burberry’s se sont arrachés ! De même les chaussures Repetto, les sacs Balenciaga, Chloé ou Céline, les doudounes Canada Goose… ».

Si Olivier Bron présente Galeries Lafayette Outlet comme un « magasin test », il ne cache pas ses espérances dans un modèle qui a déjà fait ses preuves avec des chaînes de grands magasins aussi réputées que l’espagnole El Corte Inglés ou l’américaine Bloomingdale’s.

Les autres boutiques en profitent

Quant à s’inquiéter de l’impact que pourrait avoir ce nouveau filon de déstockage sur les sol­des classiques du réseau ­Galeries Lafayette : « nos 57 magasins ont largement de quoi fournir les arrivages de cette boutique de 800 m² sans se démunir », répond le directeur réseau.

Le promoteur Catinvest est tout aussi enthousiaste de ranger « l’iconique » et (multi)marque Galeries Lafayette au rang des locomotives de son centre, qui, même avec Armani, Courrèges ou le premier outlet Rossignol était loin d’avoir fait son plein de premium (LSA n° 2319). Et l’effet n’a tardé à se faire sentir. « Nous avions estimé que l’ouverture des Galeries Lafayette Outlet aurait un impact de + 10 à + 15 % sur le chiffre d’affaires des autres boutiques, relate Bertrand Catteau. La hausse est en réalité deux fois plus importante ! » ??? Daniel Bicard

800 m²

La surface de la boutique en rez-de-chaussée de One Nation Paris

50

Le nombre de marques proposées

5

Le nombre d’univers, collections femmes, hommes, enfants, chaussures et accessoires

30 à 60 %

Le montant des réductions sur le prix de vente initial des produits

Source : One Nation Paris- Catinvest

« Le concept de grand magasin décliné en boutique outlet a déjà fait ses preuves à l’étranger, à l’instar d’El Corte Inglés ou de Bloomingdale’s. »

Olivier Bron, directeur réseau Galeries Lafayette

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2335

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA