Les Galeries Lafayette ouvrent un "grand magasin de proximité" à Beaugrenelle [Analyse et images]

|

Le 12 novembre, les Parisiens vont découvrir le troisième nouveau site de la capitale ouvert cette année par le groupe Galeries Lafayette. Un magasin compact et plus condensé qu’à l’accoutumée mais bien dans l’ère du temps et où tous les vendeurs seront équipés de smartphones qui permettront le paiement mobile.

Galeries Lafayette Beaugrenelle, la façade temporaire qui perdurera jusqu'à l'ouverture
Galeries Lafayette Beaugrenelle, la façade temporaire qui perdurera jusqu'à l'ouverture© Galeries Lafayette

Et de 5. Après Doha, Eataly le Marais, les Champs Elysées et Shanghai, le groupe Galeries Lafayette peaufine sa cinquième inauguration de l’année (avant une dernière au Luxembourg, début décembre) dans le centre parisien de Beaugrenelle, en bord de Seine, à la frontière des 15e et 16é arrondissement de Paris, non loin de la Tour Eiffel. Ce magasin qui remplace celui de Montparnasse, dont le centre sera bientôt refondu et qui se substitue, à Beaugrenelle, à un Marks & Spencer sera ouvert au public le 12 novembre. De quoi donner l’espoir à Apsys qui exploite le centre (300 millions d’euros de CA) de faire bondir la fréquentation de 13 à 15 millions de visiteurs annuels.

(photo : l'espace chaussures femmes au rez de chaussée:)

Sur 8000 m² de surface de vente, répartis sur quatre niveaux, ce magasin se veut « résolument ancré dans son environnement local » et « une nouvelle illustration de la démarche de modernisation du réseau français des Galeries Lafayette », explique le groupe dans un communiqué où le site est qualifié de « grand magasin de proximité ». Illustration aussi de la volonté de la marque de se déployer désormais, en tout cas sur son marché domestique ou limitrophe, sur des formats plus compacts et plus condensés qu’à l’accoutumée : 8000 m² à Beaugrenelle, 9000 m² au 58 avenue des Champs Elysées, 6000 m² au Luxembourg et 4000 m² à Eataly (dont 2600 de surfaces de vente). Ce nouveau site, qui accueillera 400 salariés, « correspond à la nouvelle politique d’ouvertures du groupe : des magasins plus petits, plus condensés avec une offre spécifique adaptées aux lieux », détaille Olivier Bron directeur des opérations Galeries Lafayette – BHV Marais. Comme le magasin des Champs, le site ne dispose d’ailleurs que de réserves très limitées (alors qu’elles peuvent aller jusque 30% des surfaces de vente dans des cas standards) et les deux s’appuient sur l’entrepôt de Bussy-St-Georges qui sert de réserve déportée...

(photo : un espace go for good)

Un équilibre savant entre des découvertes et des valeurs sûres

« Nous avons adapté notre offre à l’environnement d’un grand centre commercial déjà richement doté (une centaine de boutiques, NDLR) avec des petites marques et des jeunes créateurs qui couvrent environ un tiers d’une offre constituée de 400 marques », selon Marianne Romestin, la directrice de l’offre. Qui y voit « un équilibre savant entre des découvertes et des valeurs sûres » apte à séduire une clientèle de Parisiens qualifiée de « premium » (Ouest de Paris, 16e et 15e). Le secteur de l’Homme a été particulièrement développé pour compléter l’offre existante du centre, de même que l’univers Enfant qui propose un ensemble de marques reconnues et plébiscitées.  

(photo : une vue de l'espace hommes au 3e étage)

“Alors que nous terminons une année particulièrement dense pour notre groupe, nous sommes très heureux de compléter notre maillage au cœur de la capitale en nous installant à Beaugrenelle, se félicite en tout cas Nicolas Houzé, directeur général des Galeries Lafayette du BHV Marais dans le communiqué de presse. Cette nouvelle implantation à Paris, la troisième cette année après les ouvertures des Galeries Lafayette Champs Elysées et d’Eataly Paris Marais, va nous permettre de mieux servir nos clients de l’Ouest parisien dans un cadre privilégié qui correspond parfaitement au positionnement premium de la marque Galeries Lafayette. ”

Une verrière kaléidoscope

Parmi les éléments à retenir sur ce site, le duo d’architectes Valode & Pistre, à l’origine de la construction du vaste atrium central du bâtiment, a été mis à contribution pour prolonger le motif kaléidoscope de la verrière sur les deux étages supérieurs du magasin, créant une œuvre colorée tout en hauteur. Toutes les façades vitrées ont aussi été réouvertes afin de laisser entrer la lumière ce qui contribue à augmenter visuellement l’espace et le confort d’achat. « Depuis 5 ans, nous réouvrons les façades dès qu’on peut pour laisser entrer la lumière du jour, ça fait partie de notre cahier des charges », appuie Olivier Bron.

Le magasin accueille également un nouveau concept de restaurant 100% biologique baptisé « Grand Beau », qui propose des produits gourmands à des prix accessibles, dans un cadre privilégié au dernier étage du magasin. Un prolongement du service en terrasse, sur le futur toit paysager du bâtiment est à l’étude, mais ne parlez surtout pas d’un roof top qui pourrait fâcher des riverains très soucieux des nuisances que pourrait provoquer le centre.

Smartphone d'aide à la vente pour tous

Enfin un panel de services a aussi été décliné pour faciliter et enrichir l’expérience client, comme les désormais classiques Click & Collect, e-réservation et détaxe en magasin ainsi qu’un salon VIP avec personal shopper. Le magasin propose aussi une cabine de soins et un Nail Bar avec vue sur la Seine, tandis que des stands de personnalisation pour vêtements (jeans Levis), bijoux et accessoires (lunettes de soleil) offrent la possibilité de réaliser des pièces uniques. Mais une des grandes innovations proposées à Beaugrenelle est la possibilité, comme sur les Champs Elysées, de payer ses courses en mobilité avec les smartphones dont tous les vendeurs du magasin seront équipés. « Nous devons être capables d’accompagner le client dans tout son parcours d’achat jusqu’au paiement, explique Olivier Bron. Les smartphones dont nos salariés seront équipés ici offrent une vision des stocks en temps réel, la possibilité de faire des commandes complémentaires sur le site GL.com, et permettent l’encaissement mobile et même temps qu’ils diffusent des informations ou appuient des formations internes. » Une démarche qui va être généralisée à l’ensemble des salariés des magasins avec déjà 3000 personnes équipées d’ici à la fin de l’année précise le directeur opérationnel.

L'espace VIP :

L'espace enfants :

L'espace hommes :

 

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA