Les géants industriels tiennent le choc

|

Les 250 plus gros industriels des biens de consommation, selon le classement Deloitte, ont vu leur chiffre d'affaires progresser de 7% en 2011.

Alors que les économies occidentales sont embourbées dans une crise qui semble sans fin depuis 2008, les grands groupes industriels des produits de consommation semblent, eux, marcher sur l'eau. Au sein du classement des 250 champions mondiaux du secteur établi par le cabinet d'audit et de conseil Deloitte, la croissance du chiffre d'affaires a été de 7% en 2011.

Certes, c'est moins qu'un an plus tôt (8,4% en 2010), mais inespéré vu le contexte. D'autant que la croissance est assez bien répartie puisque 80% de ces groupes ont vu leur chiffre d'affaires progresser sur la période. Ainsi, pour entrer dans ce top 250, la barre, qui était à 2,5 Mrds $ de chiffre d'affaires en 2010, est montée à 3 Mrds $ en 2011. Mais pour y parvenir, les industriels ont dû accepter de sacrifier un peu de marge. Ainsi, la marge nette a représenté 6,5% en moyenne du chiffre d'affaires de ces mastodontes en 2011, contre 8,5% un an plus tôt. Bénéfice en recul mais bénéfice tout de même pour la plupart des groupes, puisque seulement 10% d'entre eux ont enregistré des pertes.

 

Le high-tech champion

Côté secteur d'activité, c'est une fois encore les groupes de high-tech qui occupent le haut du classement. Les trois premières places leur sont acquises (à noter le bond, mais ce n'est pas une surprise, de 66% d'Apple, 2e du classement), et ils sont même six issus de ce secteur dans le top 15, soit autant que les industriels de l'alimentaire. Ce dernier marché est toujours dominé par Nestlé qui a frôlé les 100 Mrds $ de chiffre d'affaires en 2011, et qui les a depuis dépassés en 2012).

Samsung Electronics numéro un

Samsung voit, cette année, dans son rétroviseur revenir Apple à vitesse grand V. Le CA de l'américain a bondi de 66% en 2011, soit la plus forte progression du classement en termes de CA (et il s'agit de croissance organique). Nestlé reste champion mondial de l'alimentaire (malgré un CA en recul, mais dû à la parité dollar/franc suisse défavorable).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2268

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous