Marchés

Les grandes tendances de l'innovation-Motoculture : féminité et écologie (publié le 30 Avril 1998)

Le marché de la tondeuse à gazon arrive à saturation. Les premiers équipements étant terminés, la période du renouvellement commence. Dans un contexte de crise, le changement de tondeuse est bien souvent repoussé à plus tard. Pour « forcer la main » des consommateurs, les constructeurs jouent sur le design de leurs machines et sur leur facilité d'utilisation. Une façon aussi de répondre à la demande des GSB, qui s'orientent vers le haut de gamme. Beaucoup abandonnent les MDD au profit des marques nationales, tandis que le circuit alimentaire joue, dans sa majorité, toujours la carte du premier prix.Pour faire face à la chute des ventes de tondeuses, la diversification s'impose. De nouveaux outils animés apparaissent. Leur utilité n'est pas encore bien comprise par l'ensemble des consommateurs mais le souci de revenir vers la nature sans avoir trop d'efforts à fournir devrait les aider à percer. De nombreux progrès restent à faire dans le matériel existant. Pour preuve, les nouveaux taille-haies.Tondeuses autoportées : le fun et les femmes

Fort du succès européen de son Scooter, le constructeur allemand Wolf Garten lance le Cart, une tondeuse à mi-chemin entre le kart et l'autoportée. Commercialisé en France sous la marque Moto verte pour des questions d'accord avec Outils Wolf, cette machine connaît un engouement certain. Prix : 8 000 F. Ses qualités de tondeuse sont limitées mais le plaisir de conduite est bien présent.

Autres cibles des constructeurs : les femmes. Celles-ci sont plus attirées par les riders (le conducteur est assis sur le moteur) que par les tracteurs de tonte, trop « machos » ! Après MTD et sa Sprinto, Honda lance la HF 1211 SE, une petite autoportée fabriquée en Italie aux lignes très rondes. Prix : 14 000 F.
 

Petites tondeuses : vive le design !

Les petites tondeuses électriques à conducteur marchant sont l'objet de toutes les attentions de la part des constructeurs. Destinées à un marché de petits jardins, plutôt urbains, ils cherchent, là encore, à séduire les femmes. Flymo, leader de la machine à coussin d'air, se lance dans la tondeuse à roue avec la PC400 au design plutôt réussi.

Bosch, nouvel intervenant, propose toute une gamme de tondeuses électriques et à batterie au guidon innovant, facilitant le passage sous les frondaisons des arbres et libérant totalement l'accès au bac. De 1 100 à 3 500 F. Outils Wolf lance une nouvelle gamme de tondeuses à lame de 41 cm de large : 6 229 F le modèle à batterie. D'aspect plus moderne, elles se caractérisent par un guidon rentrant avec commandes ergonomiques regroupées.

Makita propose une tondeuse à batterie aux formes rondes et à l'accès au bac total : 3 300 F. Enfin, Toro, plutôt spécialisé dans les grosses machines, investit le créneau des petites tondeuse électriques à lame de 34 cm de large avec un modèle esthétiquement réussi. Prix : 1 590 F.
 

Des taille-haies plus fonctionnels

Le taille-haies classique est toujours difficile à manipuler, surtout quand il faut travailler en hauteur. Sur son modèle Easi 420, Flymo apporte une solution originale avec une poignée totalement circulaire, qui permet une préhension dans tous les sens tout en ayant toujours les deux mains sur les commandes de sécurité. PVC : 500 F.

Gardena a poussé plus loin le côté pratique avec son taille-haies télescopique et orientable. Le tube s'allonge de 31 cm en longueur et la tête s'oriente, à la verticale, sur 84 ° (8 positions) et jusqu'à 180 ° à l'horizontale (7 positions). Il permet de tailler des haies hautes et basses et d'assurer, en toute sécurité, une coupe verticale. Il existe en version secteur et à batterie, mieux équilibrée. Prix : 1 200 F le modèle électrique et 1 300 F celui à batterie.
 

Des moteurs respectant l'environnement

Les moteurs à essence, c'est bien connu, font du bruit et polluent l'atmosphère avec leurs gaz d'échappement.

Avec son nouveau moteur 4 temps destiné aux débroussailleuses, Honda apporte une solution de remplacement au moteur 2 temps. PVC : 3 690 F le modèle UMT 431D. Confort, silence, consommation moindre, pollution plus faible, élimination des fumées et absence de mélange essence-huile vont faciliter la vie du jardinier.

Viking, pour sa part, complète sa gamme de tondeuses à conducteur marchant avec une machine équipée d'un pot catalytique qui fonctionne à l'essence sans plomb. Une tondeuse similaire est disponible depuis quelques années dans la gamme d'Outils Wolf.
 

Le travail de la terre sans peine

La bineuse électrique de Gardena permet de travailler et d'ameublir sans efforts la terre du jardin et d'enfouir engrais, composts et fumiers. Elle travaille sur 36 cm de large pour une profondeur de 18 cm. Elle est animée par un moteur électrique de 600 W alimenté en 230 volts. PVC : 1 800 F.

De son côté, Flymo propose un Miniculteur qui retourne, aère, ameublit la terre et extrait les mauvaises herbes sans peine. Il est équipé d'une griffe et d'un disque à dents pour émietter les mottes. PVC : 445 F. Ces deux outils visent le marché des femmes et des seniors pour lesquels le travail de la terre est difficile physiquement.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter