Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Les hauts et les bas du rayon vins tranquilles [étude]

|

En exclusivité pour LSA, Kantar révèle une étude réalisée sur quatre ans : elle détaille le comportement des acheteurs au rayon des vins tranquilles. Quels sont les indicateurs en hausse ? Ceux en baisse ? Retrouvez quelques faits saillants ainsi que l'ensemble de cette étude.

Le vin rosé séduit 53,5% des acheteurs de vin. Un pourcentage qui progresse, selon Kantar.
Le vin rosé séduit 53,5% des acheteurs de vin. Un pourcentage qui progresse, selon Kantar.

En hausse :

  • Le budget d’achat : 131,9 €/an (versus 126,3 € en 2011)
  • La fréquence d’achat : 15 actes par an (versus 14,7 actes en 2011)

En baisse :

  • Le taux de pénétration : 86,1% (versus 88,1% en 2011)
  • Les achats des 35-49 ans représentent 39% des volumes de vins tranquilles (contre 42% en 2012)

Les couples achètent plus que les célibataires ou les foyers avec enfants :

Les célibataires (33% des acheteurs) achètent 25% des volumes de vins tranquilles tandis que les foyers de deux personnes (34% des acheteurs) comptent pour 49% des achats de ce rayon.

Le rosé continue de séduire au détriment des vins rouges et blancs (en actes d’achat) :

Les Français achètent 3,2 fois par an du vin rosé, soit à peu près le même nombre que le vin rouge (3,4 fois par an) mais plus que le vin blanc dont les actes d’achat sont quasi stables depuis trois ans (2,1 fois).

Focus sur les AOP par région :

Les régions en légère panne (en taux de pénétration) : Quasiment toutes (Bordeaux, Val de Loire, Vallée du Rhône, Grand Sud-Ouest, etc.) sauf les petites régions que sont le Jura et la Corse.

D’une manière générale, les prix moyen du vin augmentent d’une dizaine de centimes d’euro par an dans la plupart des régions, ce qui est notamment dû aux récoltes mitigées de ces dernières années. Cependant, ils baissent pour les vins du Jura et de Savoie. Globalement, le prix moyen d’une bouteille d’un vin d’appellation reste quasi stable à 3,4 €.

Voici l’étude dans sa globalité :

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message