Marchés

Les industriels de l'épicerie et de la charcuterie tirent la sonnette d’alarme sur les matières premières

|

Les entreprises doivent faire face à une hausse des coûts incomplètement répercutée, et à une volatilité accrue des matières premières.

Bruno Luisetti
Bruno Luisetti© DR

L’assemblée générale de l’Alliance 7 (syndicat des industriels de l’épicerie) se tenait aujourd’hui. Et elle a été résolument pessimiste, marquée par la hausse des matières premières qui handicape la grande majorité des entreprises du secteur. « Nous avons un bilan très alarmiste, mais il existe un certain nombre de voies pour s’en sortir » a résumé à la tribune Bruno Luisetti, président de l’Alliance 7 (et patron de Kraft Foods France). La répercussion d’une partie de la hausse des matières premières est ainsi impérative pour la survie de nombre d’entreprises, notamment les PME. Dans un étude présentée ce matin, le cabinet Solving Efeso a estimé que l’impact de la hausse des matières premières représentait en moyenne environ 4% du chiffre d’affaires des entreprises, soit plus que le résultat d’exploitation moyen du secteur. Même cause, même effets chez les charcutiers qui exigent des hausses de prix de la part de la grande distribution alors que les entreprises du secteur sont "dans une situation très délicate". "Si cela traînait trop longtemps, et c'est plutôt une question de semaines car de nombreux collègues sont en perte d'exploitation, cela mettrait en péril nos entreprises", a déclaré jeudi le président de la fédération française des industriels charcutiers, traiteurs, transformateurs de viandes (FICT), Robert Volut. La hausse des coûts de production est de "l'ordre de 9% depuis le début de l'année contre 2 à 3% en 2010", a-t-il ajouté. "Cette réalité n'est toujours pas prise en compte par les centrales d'achat des enseignes de la grande distribution alimentaire", a regretté le président de la FICT.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter