Les industriels de la charcuterie-traiteur tirent la sonnette d'alarme pour les prix

|

La rédaction vous conseille

Après leur Assemblée Générale qui s’est tenue le 20 mars, les industriels du secteur charcuterie-salaison-traiteur, ont fait un bilan très négatif de leurs négociations commerciales qui viennent de se terminer. Selon la Fédération française des Industriels Charcutiers, Traiteurs, Transformateurs de Viandes (FICT), elles ne seraient pas à la hauteur des augmentations de coûts subies. "En effet, les matières premières, l’énergie, les emballages ne cessent d’augmenter et les marges des industriels s’érodent". La viande porcine a par exemple augmenté de 22 % par rapport à janvier 2011. Selon la Fédération, cette pression sur les prix pourrait, à terme, détourner les consommateurs du rayon, qui fait partie des plus rentables de la GMS. La FICT appelle donc les enseignes de la distribution à plus de compréhension.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter