Marchés

Les industries alimentaires reviennent au Medef

|

L’Association nationale des industries alimentaires (Ania) a décidé de revenir au Medef, après avoir quitté le syndicat patronal pendant quatre ans. L’Ania se dit convaincue par le cap défini par Pierre Gattaz, alors qu’elle avait claqué la porte sous la présidence de Laurence Parisot.

Jean-Philippe Girard, Président de l’ANIA
Jean-Philippe Girard, Président de l’ANIA

 

« A l'heure où les 13 500 entreprises de l’alimentation, dont 97% de TPE-PME, sont mises sous haute tension, où leur trésorerie est en danger, leurs projets d’investissement ralentis et les emplois menacés voire supprimés, le Conseil d’administration de l’Ania a voté le retour de l’association au sein de la plus grande organisation patronale française, le MEDEF », indique un communiqué de l’Ania ce matin.

L’Ania se dit convaincue par le nouveau cap défini par Pierre Gattaz, alors qu’elle avait claqué la porte sous la présidence de Laurence Parisot, lorsque l’Ania était présidé par Jean René Buisson. «Le Medef renoe avec le pragmatisme, la réalité, le terrain et le quotidien des chefs d’entreprises de toute taille qui se battent chaque jour pour retrouver la croissance, préserver les emplois et redonner à la France sa position de leader », déclare Jean-Philippe Girard, président de l’Ania. «La solidarité patronale est indispensable pour réagir à la sinistrose économique. L’industrie alimentaire est un des atouts majeurs sur laquelle la France doit capitaliser », estime pour sa part Pierre Gattaz, président du Medef. L’Ania avait rejoint la CGPME, puis le GFI, lui-même adhérent du Medef. Désormais, l’Ania adhère directement au Medef.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter