Marchés

Les jeunes agriculteurs alertent sur la disparition des terres agricoles

|

Devant la disparition massive des terres agricoles en raison de l'urbanisation, les Jeunes Agriculteurs réclament un doublement des taxes sur le changement de destination prévu par la LMA.

Les jeunes agriculteurs préparent le salon de l'Agriculture en listant les revendications qu'ils pourront présenter à cette occasion aux candidats à la présidence de la République, qui ne manqueront pas d'arpenter ce rendez-vous agricole. Lors d'une conférence de presse, ce matin, Jean-Michel Schaeffer, président des JA, a appelé à un doublement de la taxe sur les surfaces agricoles lorsque celles-ci changent de destination, notamment pour la construction; "En sept ans, c'est l'équivalent d'un département français qui a disparu en surfaces agricoles, soit 6100 km2". L'Etat doit selon lui "lutter contre cette perte. Les JA ont également fait une priorité de ssoutenir l'installation de nouveaux agriculteurs, avec un certain succès. "D'une installation pour 4 départs il y a dix ans, nous sommes passés à une installation pour deux départs". Il réclamera le maintien des aides à l'installation en vigueur. Le président souhaite aussi sensibiliser les hommes politiques à l'achat local, notamment par la restauration hors foyer, l'objectif étant d'atteindre 20 % d'achats locaux par celle-ci. Les collectivités territoriales vont être fortement sollicitées pour parvenir à ce niveau. Les JA ont enfin fustigé l'autorité de la concurrence pour deux décisions concernant Agrial et les endives, "qui empêchent les agriculteurs de s'organiser". "L'Autorité crève dans l'oeuf toutes les initiatives qui sont prises, y compris au niveau européen, comme le paquet lait", a souligné Jean-Michel Schaeffer.  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter