Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Les jeunes et les femmes mieux représentés parmi les consommateurs de vin bio

PUBLI-RÉDACTIONNEL La consommation de vin bio n’est plus anecdotique. 34,9 % des sondés français, allemands, britanniques et suédois boivent du vin bio, régulièrement ou de temps en temps. Le taux grimpe même à 51,2 % en Suède et à 35,8 % en France. Dans ce dernier pays, le taux de notoriété des vins bio atteint 74,6 %.

millesime

Menée dans quatre pays, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Suède, l’étude Sudvinbio/Ipsos* 2015 confirme l’intérêt pour le vin : 69,3 % des personnes interrogées se disent amatrices, 31,3 % en boivent au moins une fois par semaine.

Dans cette consommation, celle du vin bio n’est plus anecdotique. 34,9 % des sondés ont déjà eu l’occasion d’en boire et il s’agit, de plus, d’une pratique qui touche un public plus féminin... et plus jeune, ce qui laisse présager une montée en puissance grâce à ces nouvelles catégories de consommateurs.

Pour Patrick Guiraud, président du Salon Millésime Bio organisé par Sudvinbio, « cette étude conforte les résultats que nous avions pour la France et montre qu’on retrouve cette présence des jeunes et des femmes partout en Europe car il s’agit de deux catégories qui se caractérisent par leur sensibilité accrue aux enjeux environnementaux et aux questions de traçabilité. Et comme, par définition, le marché de demain, c’est les jeunes, c’est plutôt rassurant. »

Un consommateur plus jeune

Partout en Europe, les seniors consomment plus de vin que les jeunes. Mais un jeune consommateur aura plus tendance à choisir du bio qu’un senior. En France, les moins de 35 ans représentent 15% des consommateurs de vin mais 21% des consommateurs de vin bio. Une tendance que l’on retrouve en Allemagne, au Royaume-Uni et en Suède.

Un consommateur plus féminin

Les femmes représentent 46,8 % des consommateurs réguliers de vin en Europe mais 50,5 % des consommateurs réguliers de vin bio. Elles sont majoritaires en Allemagne, au Royaume-Uni et en Suède. En France, elles constituent 44,3 % des consommateurs réguliers de vin et 46,3% des consommateurs réguliers de vin bio.

Un consommateur plus réflexif

Les consommateurs de vin bio sont encore plus soucieux de sécurité alimentaire et préoccupés par les problèmes environnementaux que la moyenne. Ils sont aussi plus enclins à faire un effort financier pour une consommation responsable. En France, 86,9 % des consommateurs de vin bio acceptent de payer plus pour préserver l’environnement, contre 56,9 % des Français.

* Méthodologie : étude menée du 7 au 21 juillet 2015 par Ipsos à la demande de Sudvinbio. Echantillon : 4 015 personnes de plus de 18 ans (1 000 pour l’Allemagne, 1 007 pour la France, 1 004 pour le Royaume-Uni et 1 004 pour la Suède) constituant un échantillon représentatif des populations concernées.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message