Les lave-linge prennent la parole

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Arthur Martin et Fagor présentent les premiers appareils à programmation assistée par des messages vocaux. La technologie devrait s'étendre aux lave-vaisselle et aux fours.

Après s'être évertués à réduire leurs décibels au silence, les fabricants dotent les lave-linge de la parole ! La machine Arthur Martin d'Electrolux à assistance vocale arrive en mai, et le modèle Bluetooth de Fagor à la fin de l'été. La première conçue au centre de recherche de Porcia en Italie, la seconde à Mondragon en Espagne comme si la volubilité était décidemment la-tine ! Si la première parle à « voix haute » grâce à une puce cachée sous sa carrosserie, la seconde « chuchote » à l'oreille de l'utilisateur en transmettant des ondes radio vers une oreillette. Mais les deux offrent un même service : l'aide à la programmation. Sur le modèle Arthur Martin, après avoir sélectionné une option, si l'utilisateur hésite pour la valider, la voix - féminine - l'explicite. Même assistance - version mâle - sur la Bluetooth Fagor avec la molette du programmateur. L'une et l'autre émettent des messages d'alerte, en cas de problèmes de connexion au réseau d'eau ou de mauvaise fermeture de la porte.

Prochaine étape, la commande vocale

Les fabricants destinent l'assistance vocale à toute personne ayant des difficultés avec la programmation des cycles de lavage. « Ce n'est pas un hasard si nous en dotons Arthur Martin, marque numéro un en valeur sur les machines à chargement par le dessus, réputée pour apporter des solutions sim-ples aux clients », souligne Fabien Seingier, chef de groupe lavage chez Electrolux. Mais les initiateurs pensent également aux personnes âgées ou malvoyantes. Spécialement Fagor qui a conçu son innovation en étroite collaboration avec l'ONCE, organisation nationale des aveugles espagnols.

Les sceptiques pourront toujours railler que l'assistance vocale n'est jamais qu'un « mode d'emploi » parlant, qui peut du reste être communiqué par écran LCD. L'innovation n'en reste pas moins digne d'intérêt. Déjà elle est promise à d'autres développements. Fagor et Electrolux vont l'appliquer à d'autres lave-linge, mais certainement aussi à des lave-vaisselle ou des fours. Surtout, de la machine qui parle à celle qui « obéit à la voix » il n'y a qu'un pas ! « Nous avons déjà des prototypes à commande vocale », confirme Alvaro Boada, le directeur du marketing France de Fagor.

Loin de la frilosité face à l'avènement des machines « vocales », Claude Manier, acheteur en gros ménager chez Auchan, s'enthousiasme : « Que deux acteurs se lancent en même temps pour aller au devant des attentes des consommateurs ne peut que donner du peps à l'électroménager ! Voilà de l'anticipation qui motive nos équipes, et valorise la marque autant que l'enseigne qui la vend. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1903

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA