les liquides terminent 2004 en négatif

L'avis de lsa

Sans surprise, le bilan annuel des liquides ressort en négatif en hypers et en supermarchés. L'étonnement vient plutôt de la très mauvaise performance en valeur du sans-alcool, concurrencé fortement par le hard-discount. Seuls les rayons alcools des hypermarchés restent dans le vert, tous les autres passent au rouge. Sur un marché des eaux plates en recul, le segment des eaux aromatisées s'en sort mieux, mais doit jouer l'innovation pour séduire, car les parfums classiques dévissent. Il devra aussi faire face au succès des eaux gazeuses aromatisées.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1894

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous