Les magasins ruraux sont plus dynamiques que les magasins urbains!

|

Dans sa dernière note "100% Insight!", le panéliste Nielsen délivre quelques chiffres sur les magasins (hypers et supers) en zones rurales. On y apprend notamment qu'ils contribuent davantage à la croissance du marché des produits de grande consommation que les mêmes points de vente en zones urbaines. 

Les magasins ruraux: 49% du chiffre d'affaires et 64% de la croissance.
Les magasins ruraux: 49% du chiffre d'affaires et 64% de la croissance. © lily - Fotolia

Pour Nielsen, le constat est simple: les magasins ruraux présentent encore un potentiel d'optimisation de l'offre propice à accélérer leur croissance. Il est vrai qu'ils totalisent 49% du chiffre d'affaires des PGC en France (hypers et supers), mais réalisent 64% de la croissance. "Pour les fabricants comme pour les distributeurs, les opportunités en zone rurale méritent d'être saisies!", prévient Daniel Ducrocq, Sales Force Activation Leader France chez Nielsen. Chiffres à l'appui dans la dernière note publiée par Nielsen. 

 

Ils contribuent à la croissance

 

 

Moins exposés à la concurrence des drives, les points de vente implantés en zone rurale ont connu une croissance deux fois plus forte que les magasins urbains en 2014 (+1,9% vs +1%).

 

La taille d'assortiment n'est pas encore assez adaptée à la demande !

 

 

Le potentiel d'optimisation de l'offre est plus fort dans les magasins ruraux que dans les magasins urbains

 

Cibler les départements où la catégorie est encore en sous-offre

En vert: Forte demande & offre sous-dimensionnée

 

Plus largement, adapter la taille d'assortiment à la spécificité locale du magasin constitue un enjeu fondamental pour la performance du rayon. Et si la clef du succès était de redonner du pouvoir de décision aux magasins ?

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations