Les manifestations agricoles ont démarré un peu partout en France

|

Les agriculteurs sont descendus dans la rue comme annoncé par la FNSEA, un peu partout en France. Bennes de fumier déversées devant les grandes surfaces, entrée de centres des impôts murés comme en Haute-Saône, des centaines d’agriculteurs devant les préfectures de Rennes et de Nantes…

Capture Ouest France: Manifestation devant la préfecture de Nantes
Capture Ouest France: Manifestation devant la préfecture de Nantes

L’appel de la FNSEA à manifester et à déposer des cahiers de doléances pour défendre les filières animales en grande difficulté semble bel et bien avoir été entendu, si l’on en croit le buzz sur Twitter qui fait état des actions en cours. Le sujet des prix agricoles fait l’objet de tensions depuis plusieurs mois entre les exploitants agricoles, les pouvoirs publics et la distribution, les premiers voyant leurs charges exploser, les seconds alourdissant les entreprises de taxes pour résoudre le problème des déficits et les derniers cherchant à limiter les hausses de tarifs en raison de l’effondrement du pouvoir d’achat.

Contexte difficile pour les entreprises...

Le contexte est en effet de plus en plus morose pour les élevages et les industries de tranformation, lait et viande. Le coût des matières premières s’est envolé, les entreprises sont de moins en moins compétitives en Europe et dans le monde en raison des charges sociales et fiscales, et la révision de la politique agricole commune annonce de nouvelles coupes, estimées à 1 milliard d’euros sur les 10 milliards de subventions que touchent les exploitants agricoles.

...et pour la consommation

La seule voie pour faire face à la situation serait donc d’obtenir des hausses de prix à la consommation pour les produits alimentaires. C’est déjà le cas, puisque selon l’indicateur LSA/Nielsen pour l’inflation, les viandes, volailles et charcuterie sont en hausse de 7,8% en mars 2013 par rapport à mars 2012, et même de 11,4 % en ce qui concerne les seuls "premiers prix". Des hausses violentes, si l’on compare au pouvoir d’achat qui selon l’Insee est en baisse de 0,8 %, un recul énorme, sans précédent depuis trente ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter